Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 00:06
4ème édition de la Fête des agrumes à Tipasa
Les fellahs dénoncent

La 4e édition de la Fête des agrumes aura permis de faire découvrir les potentialités de production, les opportunités d’investissement et les perspectives du développement mais aussi les dépassements.

Les atouts de la filière des agrumes sont extrêmement énormes dans la wilaya de Tipaza. Si le ministère de l’Agriculture tient ses promesses en finançant le programme comme cela avait été conçu, la wilaya de Tipaza atteindra la superficie de 6000 ha en matière de plantation des agrumes en 2013. « La mise en place et la conduite d’un verger d’agrumes », « La lutte raisonnée contre la cératite et la mineuse des agrumes », tels étaient les thèmes des conférences programmées lors de cette rencontre, qui s’est transformée en un carrefour d’échanges entre les 300 agrumiculteurs. Les gestionnaires de la Chambre de l’agriculture de la wilaya (CAW) ont mis l’accent sur la manière de se rapprocher des nouvelles techniques de plantation d’agrumes et la formation des agrumiculteurs. Si des solutions ont été trouvées pour anéantir les deux fléaux qui ont infecté tous les vergers de la wilaya de Tipaza, c’est-à-dire la cératite et la mineuse, les agriculteurs et la CAW ont avoué leur impuissance face au nouveau fléau qui ne cesse de prendre une ampleur inquiétante. Il s’agit des agissements néfastes de gangs qui s’attaquent violemment aux vergers, en toute impunité, pour voler les productions agricoles, afin de les écouler sans inquiétude . « Il faut dénoncer ces groupuscules maffieux qui volent le fruit de nos souffrances », déclarent les fellahs rencontrés au siège de la CAW de Tipaza. « Les services de sécurité, selon nos interlocuteurs, ont été alertés par nos soins, en vain », enchaînent-ils. Les vols des équipements hydrauliques, les fils de fer des clôtures et les rouleaux de clôtures grillagées, y compris les bétails font également partie des lots des produits volés. Ne sachant plus à quel saint se vouer, après avoir frappé à toutes les portes, les fellahs ont voulu exprimer leur ras-le-bol lors de cette 4e édition de la Fête des agrumes. Par ailleurs, certains participants ont été conviés par la CAW de Tipaza à se rendre à l’Institut des techniques de l’arboriculture fruitière et vignes (ITAFV) de Soumâa (Blida), qui dispose de 387 variétés d’agrumes, afin d’étendre leur choix et de s’intéresser maintenant aux variétés d’agrumes tardives, telles que la maltaise et la portugaise.

Source El Watan

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires