Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 00:00
Les médias français boycottent injustement les catholiques

L'actualité remet en cause la place des religions dans notre société. On s'offusque que Monsieur Sarkozy rende visite à des représentants religieux, on ignore la parole du clergé qui intervient de plus en plus dans les grands débats de société, on méprise l'engagement des laïcs catholiques contre l'IVG.

Dans Le Monde du 18 janvier, on pouvait lire que les "discours de Rome et de Riyad bouleversent la laïcité à la française". Ce n'est pas le cas, au contraire. Nicolas Sarkozy tente de la mettre en pratique. Le Président a choisi de se tourner vers les religions, comme il le fait pour n'importe quel interlocuteur, au lieu de les ignorer. Et comment pourrait-il sensément ignorer les grands courants spirituels, alors que les Français n'étaient que 27% en 2006 à se dire sans religion?

La République ne reconnaît aucun culte, mais doit les connaître

Ceux qui pensent encore la laïcité comme un anticléricalisme sont des idéologues fermés et des censeurs, la tolérance qu'ils professent ne dépasse pas le cadre étriqué de leurs propres opinions. La laïcité est une liberté religieuse et si la République ne reconnaît aucun culte, cela ne la dispense aucunement de les connaître et de leur parler. Le contraire serait imbécile, surtout quand l'Eglise elle-même défend le principe de laïcité.

Le clergé français ne plaît aux médias que quand il relaye une opinion qui fait consensus. Ainsi, on a bien voulu laisser parler les évêques de France quand ils se sont vivement prononcés contre les tests ADN et pour la défense des droits des personnes immigrées. Mais quand les catholiques, soutenus par leurs évêques, s'élèvent pour dire leur indignation face aux 200000 avortements annuels qui ont lieu dans notre pays, ils ne sont plus dignes que de l'ignorance méprisante des grands médias.

La "Marche pour la vie" a réuni 2500 personnes selon la police et 20000 selon les organisateurs, chiffre que la dépêche AFP remplaçait curieusement par 10000. Pourtant, cette manifestation n'a trouvé nulle part où être relayée, tout juste daigne-t-on l'aborder sur l'angle de la controverse. On refuse d'amener le débat sur la question fondamentale du bienfondé moral de l'avortement, de savoir si le foetus peut être ou non considéré comme une personne à part entière, mais on insiste sur la présence d'élus du Front national dans le cortège. Au fond, le débat public n'a pas lieu, on le confisque au profit d'un théâtre d'ombre où ne s'opposent que des sensibilités et des préjugés.

Il plaît aussi de penser que le Saint Père est un dangereux conservateur proche des milieux financiers, si bien que les appels qu'il lance régulièrement pour l'écologie, le développement durable et contre le libéralisme économique, passent à la trappe.

La France est un pays catholique

Finalement, la religion devient peu à peu étrangère. On ne la connaît plus et les critiques qui en sont faites deviennent de plus en plus épidermiques, superficielles.

La France comptait, en 2006, 65% de personnes se réclamant du catholicisme. La France est un pays catholique, culturellement et historiquement, le nier serait du pur révisionnisme. Le risque est considérable qu'une frange de cette population ne se reconnaisse plus dans une sphère publique qui lui refuse la parole, et, pourquoi pas, qu'elle finisse par se tourner rageusement vers des personnes qui singent l'amitié pour usurper des connivences: les partis d'extrême droite.

Les catholiques sont privés de parole, et jusque sur internet, on les ignore. Quelle que soit la vision qu'ils peuvent avoir de cette population, le devoir des journalistes est d'aller au-delà et de comprendre ce qui peut rassembler ces gens, de comprendre ce qu'est la laïcité (la liberté de culte et non pas la censure des religions) et de laisser s'exprimer toutes les voix.

La France catholique n'est pas un amas de bigottes et de fanatiques enragés. Toute la bonté qu'elle recèle, toute la générosité et l'engagement radical pour les plus démunis, voilà qui est sans cesse occulté par la désinformation. Je ne demande pas la complaisance, je demande, j'exige, de tous ceux qui s'appellent "journalistes", une plus grande ouverture d'esprit, une plus grande tolérance, une remise en question de leur jugement.

Que les journalistes mettent en pratique cette liberté essentielle de la personne humaine qu'est la révolution intérieure, la remise en cause de sa propre pensée et la tolérance du discours d'autrui, et cela au nom de la démocratie, au nom d'une vraie paix qui n'ignore personne, au nom d'un vrai respect qui ne peut émaner que d'une compréhension mutuelle.

 

Source rue89.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
très interressant, et c'est même étonnant que cela vienne de ru86.commais tant mieux ...
Répondre
L
Sauf erreur ou ommission je confirme rue89.comJe trouve que l'articles est tès bien fait et j'en félicite les auteursJe vous remercie pour l'intérêt que vous portez à ce blogAmicalementLe Pèlerin
D
très bon articla mais qu'attendent donc ceux qui se réclament de la religion catholique ne fut-ce qu'à travers les baptêmes,mariages,obsèques pour manifester leur attachement à leurs racines,aux fondations de la France ,à leur foi même si elle ne s'exprime pas franchement.Les églises se vident,on en abat,il ne reste que quelques têtes blanches pour assurer les services essentiels aux offices.Après ???? l'article parle d'internet mais qu'attendent les catholiques pour y écrire quelques lignes de façon à occuper l'espace,de façon à montrer que le catholisisme est bien vivant.
Répondre
L
Bonsoir Daniel,Les Catholiques sont dans leur majorité très respectueux d'autrui et ils s'imposent le silence,  accompagnés en ce sens par la rigueur laïque qui demande aux pratiquants d'être ainsi et d'agir en conséquenceLa libéralisation des moeurs a accru ce silence.En effet le catholicisme est parfois loin du Quotidien de chacun....et n'a pas su s'adapter sur des thèses aussi fondamentales que le célibat des prêtres ou la place de le femme dans l'égliseCela a encore culpabilisé les gens et les a rendus encore plus silencieux .....Si silencieux que l'on les associe parfois, à tord peut être, à cette majorité silencieuse qui sclérose et embourgeoise la société...Alors ne demandons pas aux silencieux d'être des porte parole du quotidien des Français...ou d'être des braillards.....On fait dans le humble et la sagesse.....Il faut que l'église s'inserre dans le monde associatif, faute de recevoir des fidèles le dimanche à la messe...Il faut toucher le monde dans son vécu et dans son originalité.....Aller à Saint Jacques, vivre sa foi de façon active et vous aurez de fervents supporteurs de la foi chrétienne.....La passivité ne conduit qu'à une passivité accrue...Seule le courage et la persévérance ne permetront à notre religion de ramener des fidèles à elle...Un peu plus de partage avec les autres religions ne serait pas superflu ...Voilà je vous ai livré ces quelques reflexions sans préparation aucune....Je vous souhaite une bonne soirée...Vous serez toujours le bienvenu sur ce blog Cordialement....Le Pèlerin ( de St Jacques de Compostelle pélerinages effectués 2 fois à pied entièrement une depuis Arles à St Jacques, une seconde également entièrement du Puy en Velay à St Jacques....Je témoigne à ma manière......au quotidien)