Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 00:04

Le Tourisme est un secteur clé de l'économie française

 undefined

 

La France a accueilli 82 millions de touristes en 2007. Est-ce un record ?

Luc CHATEL(secrétaire d'État à la Consommation et au Tourisme en France.) Oui. Avec 6,3 % du PIB et près de 2 millions d'emplois, le tourisme est un secteur clé de l'économie française. Il peut contribuer fortement à apporter le point de croissance supplémentaire qui nous manque. La France est certes la première destination mondiale, mais elle ne se classe qu'au troisième rang pour le niveau des dépenses globales des touristes et au neuvième rang pour le montant de recettes par touriste. Je souhaite que cette situation s'améliore et que nous passions devant l'Espagne en terme de recettes par touriste. C'est pour cela que, avec Christine Lagarde, nous avons lancé le projet «Destination France 2020», visant à faire de la France le leader européen en termes de recettes.

Cette situation paradoxale ne s'explique-t-elle pas aussi par la qualité des statistiques ?

C'est vrai, nous ne disposons pas d'indicateurs assez fiables. Nous devons arriver à mieux mesurer la fréquentation touristique presque en situation réelle. À partir de février, l'observatoire Odit France, en lien avec les comités départementaux de tourisme et TNS-Sofres, établira un baromètre mensuel.

Quelles mesures concrètes allez-vous prendre ?

Le touriste des années 2020 aura de nouvelles attentes par rapport à celui des décennies précédentes qui a fait le succès de la France. Il est plus exigeant tant en terme de confort que de respect de normes environnementales. Par ailleurs, les nouveaux touristes sont russes, indiens, chinois. Pour les attirer, nous devons donc adapter notre offre, en particulier améliorer l'accueil ainsi que les modes d'hébergement.

S'agit-il d'aider l'hôtellerie à se moderniser ?

Je compte en effet lancer avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) un fonds d'investissement de plusieurs dizaines de millions d'euros. Cet argent permettra d'accompagner les entreprises du secteur de l'hôtellerie comme d'autres formes d'hébergement. Pour ce projet, je travaille en étroite collaboration avec Augustin de Romanet, directeur général de la CDC. Ce fonds sera opérationnel en février. Il concernera un grand nombre de petites et moyennes entreprises.

Où en est la réforme du classement de l'hôtellerie française ?

Je présenterai un projet d'ici à l'été, après concertation avec les professionnels. Ce que je veux, c'est la montée en gamme de l'offre. Ce n'est pas le rôle de la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) de décerner le nombre d'étoiles à un hôtel. Elle le fait au moment de la construction. Il n'y a ensuite plus aucun contrôle. Il serait possible, comme c'est le cas du contrôle technique automobile, de charger des prestataires d'évaluer et d'homologuer les hôtels. D'autre part, dans le cadre de l'harmonisation des normes internationales, il apparaît indispensable de créer une cinquième étoile et d'inclure des critères de qualité de service.
.

Source Le Figaro

 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires