Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 00:25

Entre Ariège et coteaux

 

A quelques kilomètres au Sud de Toulouse, une randonnée sur les hauteurs de Clermont-le-Fort pour dominer la plaine de l'Ariège.

 ariegecoteaux.jpg

 

 

 

Un beau village qui domine l'Ariège. La porte fortifiée du XVe siècle, vestige d'anciens remparts. Au pied du village,

 

Accès

 undefined

 

 

Compter 3 heures pour cette balade colorée d'une douzaine de kilomè­tres, qui emprunte le chemin bota­nique du haut de Clermont-le-Fort au ramier du bord de l'Ariège en passant par le sentier ombragé du vallon de Notre-Dame-des-Bois.

Départ et arrivée se font au village de Clermont-le-Fort construit sur un coteau, au bord d'une falaise de 80 mètres qui domine l'Ariège, à une vingtaine de kilomètres au sud de Toulouse.

Depuis ce village en nid d'aigle, on jouit d'une vue remar­quable sur la plaine, qui fait l'attrait de cette randonnée.

Avec à l'est les derniers vallonnements du Lauragais, à l'ouest, les coteaux qui le sé­parent de la vallée de la Garonne et au sud la chaîne des Pyrénées dont une table d'orientation signale quel­ques uns des sommets.


ariegecoteaux3.jpg

Le chemin botanique parcourt la roche pente au-dessous du village et des panneaux identifient les es­pèces botaniques rencontrées, en français et en occitan. Le sentier des­cend directement vers le lieu dit Rive d'aygue, et l'on découvre la croix de Rogations, où jadis stationnaient les processions. Chemin faisant on remarquera près du hameau des Fraysses, l'ancien point de départ du bac qui permettait de franchir l'Ariège. Au lieu dit le Bonnetier, l'oratoire de Notre-Dame des Bois, (du XIVe siècle jusqu'à la Révolu­tion, il y eut là une chapelle où l'on venait en pèlerinage de tout le voi­sinage) . Sur le chemin, une stèle fut érigée en 1956 pour commémorer les fouilles pratiquées cent ans plus tôt par Jean-Baptiste Noulet, mé­decin et naturaliste qui contribua à prouver « par ses découvertes l'exis­tence de l'homme fossile », comme il est inscrit sur la stèle. Au nord-ouest du village, le relief présente un arrondi, «le tumulus». En fait, il s'agit d'une «motte cas-trale», une levée de terre entourée de palissades derrière lesquelles s'abritaient les défenseurs au XI° siècle. Il est aussi possible de partir à la recherche des vestiges gallo-ro­mains qui abondent sur la commune.

 

Rando Pratique

 

Situation : Clermont-le-Fort, à 22km au Sud deTou-louse par les N2O et D 68e. Parking: A l'entrée du vil­lage, derrière le fort. Balisage: Jaune. Difficulté particulière. Forte pente entre i et 2.

 

1. À droite du terrain de boules, descendre les esca­liers du sentier botanique, continuer tout droit vers Rivedaygue.

2. Emprunter la route à gauche sur 50m, puis le sentier à droite. Au niveau de la Brègue, laisser un chemin à gauche et poursuivre tout droit sur 500 m.
Prendre la D. 35 à droite sur 30 m.

3. S'engager sur un large chemin à gauche, barré par une chaîne, puis 30 m plus loin sur un sentier om­bragé à droite dans le vallon de Notre-Dame-des-Bois sur 1 km. Franchir le ruisseau par un pontet, puis monter le sentier à droite (marches) sur 250 m. Passer devant l'oratoire de Notre-Dame-des-Bois.
Suivre le sentier qui tourne à angle droit.

4. Emprunter la D 94 à gauche, au carrefour conti­nuer tout droit sur la route. Prendre à gauche le che­min du château d'eau et poursuivre, puis la D 35c à gauche jusqu'à la D 68.

5. S'engager, en face, sur le chemin empierré des Tailladettes (vue sur les ruines de Rudelle). Couper la D 35, continuer sur le chemin goudronné, qui contourne par la gauche la ferme Ramonville et monter un sentier jusqu'à la D 68e.

6. Sur 250 m, emprunter à gauche d'abord l'an­cienne route, puis la D 68e (prudence).

7. Prendre à gauche le chemin de Cabanes, puis à droite le sentier qui descend vers le fond du vallon de la Brègue. Remonter par le premier sentier à droite. Couper la D 68e et suivre à gauche l'an­cienne route sur 50 m.

8. S'engager à droite sur le sentier qui passe derrière Cap-Grand (vue sur la motte castrale), puis obli­quer à droite. Prendre la route à à gauche. Couper la D 68e et gagner tout droit Les Fraysses.

9. Traverser le hameau à droite et s'engager sur le chemin à gauche, avant une grange (emplacement des fourches patibulaires), qui mène au bord de l'Ariège. Longer la rivière par le chemin botanique à
gauche. Il passe devant la barque du Passeur. Grim­per le long de la falaise et retrouver l'esplanade.
Cartes IGN2044 est-2144 ouest. Extrait du topoguide Midi-Pyrénées à pied par la FFR

 

Accès

 

Temps: une trentaine de minutes. Distance: 22km dont 13km sur au­toroutes.

Yaller: Prendre le périphérique puis (sortie25) suivre la direction : Foix,tarbes, Lourdes. Continuer sur : A64 / £09 / £80. Passage à proximité de Portet-sur-Garonne. Prendre sortie 36 en direction de Foix. Continuer sur Eog en direc­tion de Foix. Continuer sur : N2O / Eog. Passage à proximité de Pin-saguel. Au rond-point, prendre la 3esortie. ContinuersurD68Een direction de Clermont-le-Fort. D68W Prendre à droite. Arrivée Clermont-le-Fort.

 

A voir

 

En chemin : A Clermont-le-Fort:

 

table panoramique et point de vue sur les Pyrénées. Sentier bo­tanique (plantes répertoriées). Stèle de Noulet (qui fit ici d'im­portantes découvertes sur la pré­histoire. Oratoire de Notre-Dame-des-Bois:souvenirdela découverte d'une statue en bois d'une Vierge à l'Enfant (visible dans l'église). Ferme des Cabanes (accueil à la ferme).. Dans la région : Venerque: église 12e siècle,ancienne abbatiale for­tifiée 13esiècle.

Balade commentée: L'association Confluences Garonne-Ariège or­ganise une balade-découverte commentée ce samedi 2 février. Départ à 10 heures place du village.retourversmidi. Confluence Tel 05.34.31.97.33

 

Source La Dépêche du Midi

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires