Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 10:01

Les quinze plus gros fantasmes de nos dames

desir.jpg

 

1. Faire l'amour en pleine nature

Le scénario choisi : Faire l'amour sur une plage, dans un bois, et pouvoir être surpris à tout moment...

Ce qu'il veut dire : Est-ce un hasard si le fantasme qui arrive au premier rang de notre enquête est le plus innocent de ceux que nous vous proposions? Pour le Dr Blachère, psychiatre et sexologue, qui nous a aidé à décrypter ce questionnaire, nos propositions étaient presque "fleur bleue" par rapport à ce qu'il entend tous les jours dans son cabinet. Celui-ci est le plus "acceptable". Faire l’amour dans un lieu inhabituel, c’est "quelque chose qui ne se fait pas", autrement dit cela permet symboliquement de se jouer des lois de la société.

2. Avec un beau garçon dans un bungalow...

Le scénario choisi : Dans un lieu exotique, en vacances entre copines, un beau garçon vous fait l’amour vigoureusement la nuit et vous dévore des yeux le jour…

Ce qu'il veut dire : "Beau garçon", nous l'imaginons toutes jeune, grand, musclé et très viril. Bref, un peu animal, rien à voir avec le modèle blanc et fatigué que nous croisons dans la vraie vie. Il faut bien ça pour réveiller la bête sauvage qui est en nous ! Pas de préliminaires, pas de jeu, pas de contraintes amoureuses ou domestiques... juste du pur plaisir pour retrouver notre pouvoir de séduction et la libido de nos 20 ans. Bien sûr, tout se passe dans un lieu "exotique", parce que loin de chez nous, nous ne sommes pas tout à fait nous.

3. Attachée, avec deux hommes...

Le scénario choisi : Deux hommes vous attachent, vous bandent les yeux et vous caressent très doucement. Vous ne pouvez pas les toucher, ni les voir. Votre plaisir est un supplice.

Ce qu'il veut dire : Quel rapport entretenez-vous avec le plaisir ? Dans cette version très adoucie du scénario de viol, vous vous donnez droit au plaisir (… enfin ?).Vous n’avez pas voulu ce qui arrive, ce n’est pas de votre faute, vous êtes attachée, vous ne pouvez ni fuir, ni vous débattre et en plus ils sont deux ! De quoi atténuer votre sentiment de culpabilité par rapport au plaisir. Un plaisir égoïste, puisque dans ce scénario qui ne dépasse pas le stade des caresses, vous recevez, sans rien donner.

4. Faire l'amour au cinéma

Le scénario choisi : Avec votre compagnon, dans une salle obscure, tout bascule : vous faites l’amour fougueusement au milieu des spectateurs.

Ce qu'il veut dire : Quelle délicieuse revanche de la maturité sur l’adolescence ! Le cinéma, écrin secret des premiers baisers et des premières caresses, devient dans ce fantasme le lieu d’une sexualité non seulement assumée, mais qui n’a pas peur de se montrer. Certaines salles spécialisées ont d’ailleurs institutionnalisé ce fantasme en "tolérant" les ébats amoureux. En étant excité par la présence des autres, même muette, même invisible, n’exprime-t-on pas un désir encore plus enfoui, d’avoir des relations à plusieurs ?  

5. Habillée sans sous-vêtements...

Le scénario choisi : Vous aimez sortir habillée, mais sans sous-vêtements

Ce qu'il veut dire : "Normale" en apparence, c’est-à-dire habillée et offrant une image acceptable aux autres, vous êtes nue "en dessous", c’est-à-dire à la fois "accessible" sexuellement et en pleine transgression puisque si vous étiez surprise (un coup de vent, une chute dans la rue…) vous vous exposeriez à la honte. Ce petit fantasme, peu coûteux, est une sorte de parabole de tous les autres : la personne digne et respectable en vous s’offre, en exutoire, un espace de liberté… fut-il niché sous sa jupe.

6. Au bureau, un désir fou...

Le scénario choisi : De manière inattendue, quelqu'un de votre entourage vous "coince" dans un couloir et vous supplie de faire l’amour avec lui.

Ce qu’il veut dire : Chacune de vous devait avoir en tête une personne précise en évaluant cette proposition : un collègue de travail, un professeur… de préférence quelqu’un qui intimide un peu. Dans la vraie vie, il nous ignore, ou presque, dans nos fantasmes, il craque et nous découvrons notre immense pouvoir sur lui. Bien des fantasmes viennent combler ainsi un manque de confiance en soi. En s’imaginant faire perdre le contrôle de sa conduite à un homme, on se rassure narcissiquement.

7. Séduite par une femme...

Le scénario choisi : Vous vous laissez séduire par une femme et faites l'amour avec elle

Ce qu'il veut dire : Dans ce scénario de fantasme, vous ne l’avez pas cherché : c’est une femme qui vous a séduite. Condition plus acceptable qu’une homosexualité active, pour reconnaître une attirance féminine. Pourtant, il n’y a rien de vraiment étonnant à ce que ce choix arrive en 7e position. Selon certains spécialistes, nous serions tous plus ou moins bisexuels, c’est-à-dire attirés par un sexe et l’autre. Avec le temps, l’expérience et, quelquefois, les déceptions, on résiste moins, du moins en pensée, à la possibilité d’explorer d’autres pistes sensuelles…

8. Dans un taxi avec un inconnu...

Le scénario choisi : Sur la banquette arrière d’un taxi, un inconnu vous embrasse, voire plus, sous l’œil blasé du chauffeur. Il descend : vous ne le reverrez jamais…

Ce qu'il veut dire : Autrefois, il y avait "l’inconnu du train" au rang des fantasmes féminins récurrents : un accouplement fougueux dans les toilettes exiguës d’un compartiment avec un inconnu. Aujourd’hui, il semble qu’Internet ait rendu relativement accessible la réalisation de ce scénario : sans rien savoir de l’autre, on peut se retrouver à l'hôtel. Ni domination, ni soumission, c’est le rêve d’une égalité parfaite entre hommes et femmes où seuls le désir et le plaisir dominent.

9. Apprendre l'amour à un jeune homme

Le scénario choisi : Avec une douceur maternelle, vous faites découvrir les chemins du plaisir à un jeune homme maladroit...

Ce qu'il veut dire : Ce n’est pas facile de se l’entendre dire mais, pour le Dr Blachère, cette fantaisie recouvre parfois des fantasmes inavouables : domination, voire une attirance secrète pour des situations encore plus taboues. Il existe en effet parfois des pulsions et attirances pour de très jeunes hommes chez les femmes. Ces pulsions, condamnables si elles se concrétisent sur des mineurs, sont, dans leur forme fantasmée, d’une affligeante banalité, selon le sexologue.

10. Troublée par les uniformes..

Le scénario choisi : Policier, militaire, pompier… Il vous arrive de vous imaginer prise en faute ou en danger. Profitant de votre état de faiblesse, le représentant de l'ordre abuse alors de vous.

Ce qu'il veut dire : Les uniformes masculins représentent dans notre imaginaire l’autorité, la force, la protection. Tout cela flirte avec une image paternelle forte. Comme il est évidemment impensable de désirer se soumettre à son père, ni même à une de ses représentations symboliques, on préfère se mettre dans la peau d’une petite fille sans défense, faible. Puisque l’on vous force, ce qui arrive n’est pas de votre faute, vous n’en êtes pas responsable. C’est tellement plus acceptable comme ça.

11. Faire l'amour avec un autre devant son mari

Le scénario choisi : Votre mari vous demande de faire l’amour avec un autre homme et vous regarde. D’abord gênée, vous êtes peu à peu submergée par le plaisir…

Ce qu'il veut dire : Là encore, dans cette situation imposée (qui plus est par votre conjoint), vous n’êtes pas responsable, donc pas coupable. Ce scénario imaginaire, apprécié des hommes aussi, offre l’avantage de faire passer pour un "cadeau" à son homme (il vous regarde) ce qui est en réalité un adultère. En réalité, cette situation pourrait cacher aussi un désir inconscient de faire souffrir son conjoint de jalousie, en le prenant à son propre piège. Vous pouvez avoir du plaisir avec un autre homme et le lui prouvez.

12. Un mot de travers, et la fessée...

Le scénario choisi : L'agneau qui partage votre vie se fâche un jour pour une bêtise et vous administre une fessée…

Ce qu'il veut dire : Ce fantasme régressif (la fessé appartient par excellence au domaine de l’enfance), donne l’occasion au Dr Blachère de rappeler que la plupart des fantaisies érotiques prennent racine dans l’enfance et l’adolescence. Des expériences sensuelles, des scènes vues ou vécues, peut-être même traumatisantes à l’époque (humiliations, honte…) peuvent se transformer des années plus tard, et sous certaines conditions, en scénarios érotiques. La fessée en fait partie.

13. Dans un club échangiste...

Le scénario choisi : Votre mari vous emmène un beau jour dans un club échangiste…

Ce qu'il veut dire : Finalement, c’est l’un des fantasmes les plus réalisables : toutes les grandes villes ont leur club échangiste, parfois discret mais souvent avec pignon sur rue ! D’aucuns y voient une manière de "se tromper en restant fidèles" ou, plus simplement, "un jeu amoureux qui renforce la complicité". On peut aussi y voir, paradoxalement, un fantasme de jaloux qui soignent le mal par le mal, en préférant "contrôler" les écarts de l’autre. C’est aussi (pourquoi le nier ?) une manière d’accéder à d’autres hommes… ou femmes, avec la bénédiction de son conjoint.

14. On vous paye pour vous voir nue...

Le scénario choisi : Un homme vous propose de l’argent pour vous regarder nue, voire plus. Malgré votre honte, vous acceptez…

Ce qu'il veut dire : Les spécialistes ne sont pas tous d’accord sur l’origine du fantasme d’exhibition, largement représenté chez les femmes. Est-ce l’effet d’un conditionnement qui, depuis l’enfance, place le corps des filles sous les regards ? Est-ce une façon d’exercer un pouvoir sur les hommes et, dans le cas du fantasme, de se donner confiance en soi (j’excite un homme, donc j’existe) ? Dans la version présentée dans notre enquête, l'"argent" permet de se donner une "valeur"… et de se déculpabiliser d'y prendre plaisir, puisque c’est presque un "travail".

15. S'exhiber en voiture

Le scénario choisi : Votre mari vous conduit en voiture dans un bois ou un parking et vous demande de vous exhiber devant les voyeurs.

Ce qu'il veut dire : C'est une version conjugale et assez osée du fantasme exhibitionniste déjà évoqué. Dans ce scénario, vous êtes protégé dans votre exhibition par la présence de votre mari, l’espace de votre voiture et les codes implicites qui régissent ce genre de lieu. Si, dans la version précédente, l’argent vous permettait de justifier votre "prestation", ici c’est le fait d’obéir à la volonté de votre mari qui vous dédouane de votre impudeur et de votre plaisir.

Source Seniorplanet

Le Pèlerin

Partager cet article

Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article

commentaires

KADERO 15/04/2009

AIMURONDESEXY...  www.newmatures.combaisagogo@yahoo.fr