Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:41

Pyrénées Ariège - Les étangs de Rabassoles

L’étang de Rabassoles, l’étang Bleu, l’étang Noir : trois émeraudes à découvrir à pied ou en raquettes.

Rabassolles--tang-noir.jpg.jpg

Horires et difficultés de cette rando dépendent des conditions d’enneigement !

Durée : 1 h 30.

Difficulté : aucune.

Dénivelé : 350 m.

Cartographie : Rando Éditions n°8
Cerdagne Capcir, au 1/50 000 ou IGN Top 25
n° 2248 OT Ax-les-Thermes et n° 2248 ET
Quérigut, au 1/25 000.

Accès :
Depuis Narbonne

A 61 sortie n° 23 Carcassonne Ouest puis D118 jusqu’à Limoux, Quillan puis suivrLes gorges de l’Aude jusqu’à l’embranchement de Mijanès (D 16 puis D 25). A 1 km en amont, remonter, vers l’ouest. Emprunter la 3e piste à droite qui conduit au parking de la Restanque.
Depuis Toulouse
N 20 jusqu’ à Ax les thermes

Au rond point d’Ax, prendre en face direction col de Pailhères et ce jusqu’au col

Au col se situe le parking de la Restanque.

Nous nous engageons, vers le N.-O., sur un large chemin caillouteux, sous bois, qui frôle, après une centaine de mètres, un abri en tôles (ouvert, propre mais sans confort). Le ruis­seau d’Artounant né des trois lacs, sera notre fil d’Ariane tout le long de la montée, « fil » auquel s’ajoutera un balisage (jaune... parfois bleu !). Impossible de nous égarer, toute­fois. D’un coup la vue se dégage en sortant de la forêt ; paysage de prairies (pins épars, chevaux) et de fleurs (genêts, rhododendrons, gen­tianes). À moins que la neige n’occulte tout cela... Le vallon s’élargit encore en plateau : le Pla d’Artounant (1756m)

Nota : si le cœur vous en dit, vous pourrez prendre à droite le pic de Tarbesou (2364m) bien avant d’entamer la montée vers le Pla d’Artounant (1756m)

Cette variante vous permettra d’avoir un magnifique panorama des Pyrénées les plus proches – en particulier – la dent d’Orlu (2222m), et cela ne vous prendra guère qu’une heure de marche en plus

undefined

Continuons tout droit pour gagner un col (ou replat) derrière lequel nous trouvons le premier lac, celui de Rabassoles (1 h du départ). Nous contournons la rive par la gauche ; une sente zigzagante nous invite à poursuivre plus haut où nous trouverons le deuxième lac : l’étang Bleu. Sublime par sa couleur tout d’abord (d’où son nom), sublime par les versants abrupts qui le bordent et l’enser­rent.. C’est « LE » lac, dans toute sa splendeur (1 h 15 du départ). N’en restons pas là ; rejoignons son amont (à droite) et en une rapide montée (attention aux névés gelés !), c’est l’étang Noir qui affleure le collet où nous débou­chons, juste sous sa surface ! (1 h 30 du départ) ! Le retour, tout en prudence par temps de neige, se fera par le même

En été vous effectuerez la descente sur les lacs magnifiques, ce qui vous prendra  3 heures de plus.

Je vous conseille de prendre par les crêtes sur la droite , à l’allée ou au retour pour bénéficier de la vue de paysages merveilleux….le tout ne représente pas de difficulté particulière

Source Pyrénées Magazine et expérience personnelle 
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires