Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 15:06

La Mouna

Mounas.jpg

Ingrédients : pour environ 6 mounas

1 kg de farine, 1/4 de litre d'eau, 15 gr d'anis en grain (ou 1 petit verre d'anisette), 1 carré de levure de boulanger(42gr), 4 oeufs,
250 gr de sucre en poudre, 1/4 d'huile, 2 oranges, 2 citrons, 1 baton de vanille.

Préparation de la veille:

Mettre dans 1/4 de litre d'eau les 15 gr d'anis le zeste d'une orange et d'un citron, le baton de vanille.
Porter à ébullition, laisser un petit moment sur feu doux et couvrir jusqu'au lendemain.

Lendemain :

1) préparation du levain :

- faite tiédir légèrement la moitié du liquide préparé la veille.
- écraser et rajouter les 42 gr de levure avec un peu de farine pour avoir une pâte très soupe.
- laisser monter une heure environ dans un endroit plutôt chaud.

2) pendant que le levain monte, préparer la suite.

- dans un récipient, mettre les 4 oeufs avec les 250 gr de sucre et mélanger bien au batteur les oeufs et le sucre.
- rajouter le zeste de l'autre orange et citron et le 1/4 d'huile. mélanger bien au batteur.
- lorsque le levain est monté, délayer celui-ci avec le reste du liquide d'anis tiède et ajouter la préparation sucre/oeufs/huile. mélanger au batteur en incorporant progressivement la farine restante avec une pincée de sel.
- continuer de pétrir la pâte à la main.
- laisser monter la pâte environ 2 heures puis former les boules de pâte.
- laisser monter les patons sur une plaque environ quatre heures.
- couper avec un ciseau le haut du paton en croix.
- badigeonner les patons avec un jaune d'oeuf et mettre sur les patons des morceaux de sucre cassés.
- cuire pendant 25 mn à 180°. Contrôler la cuisson en piquant avec un couteau très fin. 

Source : Site des Enfants d’Hussein-Dey

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le Pèlerin 22/07/2014 15:14

Bonjour Moya,
Je suis si heureux d’apporter un peu de plaisir aux gens….
Ah Oran et ses environs……Ses traditions, son art culinaire…., un grand sens de la fraternité….J’en garde des souvenirs éternels…
Ah le temps des mounas …C’était à celui ou celle qui faisait les plus belles mounas avec les ingrédients les plus modestes
L’on se ruait chez le Boulanger qui mettait gracieusement à notre disposition son four……Plus qu’une simple recette c’était tout un art de vivre
J’espère que vous les réussirez ces mounas afin d’arracher, si nécessaire, une très grand sourire de votre Belle Maman…
Je lui adresse en cette occasion, tous mes vœux de prompt rétablissement
Comme je le disais lors du commentaire précédent, si vous désirez une recette particulière …N’hésitez pas, je vous la ferai par venir
Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes Blogs
Chaleureusement votre,
Le Pèlerin

Léa 22/07/2014 14:25

Bonjour,
Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre générosité.
Voulant faire plaisir à ma famille, je vais tenter de réaliser votre recette.
Pouvez-vous cependant, me donner plus de précisions concernant le "1/4 d'huile". S'agit-il d'1/4 de litre ?
Merci beaucoup,
Léa

junca 19/02/2012 23:34


bonjour a vs tous je viens de decouvrir votre site merveilleux ,je suis d ORAN bien a vous tous merc i de m envoyer vos mailsn


isla l oranaise

Le Pèlerin 21/02/2012 09:29



Bonjour Junca,


Vous y êtes la bienvenue...


J'espère que vous y trouverez un peu de bonheur et quelques informations utiles


Chaleureusement votre



Le Pèlerin



NADIA MANAA 15/02/2012 14:21


excellente recette  j'ai essayé, résultat garanti


je  faisais "la mouna"avec une autre recette;celle-ci est plus facile


merci

Le Pèlerin 15/02/2012 21:16



Bonjour Nadia,


J’hésitais moi aussi


Merci du retour d’expérience


Cordialement,


Le Pèlerin


 



Michel 10/02/2012 20:24


Bonjour, ma famille était d'hussein Dey et tenait la boulangerie "Chez Madame Bou" a Leveilley et j 'effectue la même recette! elles sont excellentes! Bravo!!!! ;-)

Le Pèlerin 12/02/2012 10:45



Salut Michel le revenant


Leveilley n'était pas très loin de chez moi puisque j'habitais près de l'hôpital
Parnet


Je ne connaissais pas toutefois la boulangerie à laquelle tu fais référence


Au revoir mon cher Michel et au plaisir de te relire


Amicalement,


Le Pèlerin


 



moya Sandra 01/04/2010 09:03



Je suis heureuse de trouver la recette de la mouna Oranaise car j'ai mes beaux parents qui sont de labas et mon parain aussi Ma belle mère est bien malade et je vais essayer de lui faire passer
des fêtes de  pâques avec un repas tipique et la mouna en fait partie. j'espère réussir a  les faire. bien merci a tous pour vos recettes qui nous permette de rester un peu dans le
souveni de " labas"



Le Pèlerin 02/04/2010 06:17



Bonjour Sandra….,


Mon plus grand plaisir…c’est de faire plaisir aux gens sur un
sujet qui me plaise également.


Oran c’était un petit joyau ….Oran et sa région…..Il y avait
une fraternité sans faille


J’y avais toute la famille maternelle …..D’Arzew je garde des
souvenirs à jamais gravés dans ma mémoire


Vous ferez une grosse bise à, votre Maman et je souhaite à vous
trois de passer de joyeuses fêtes de Pâques


Si vous désirez une recette particulière …N’hésitez pas, je
vous la ferai par venir


Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes
blogs


Chaleureusement,


Le Pèlerin