Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 00:58

Une maquette du Tram algérois sera bientôt exposée publiquement

Les rames du tramway d’Alger sont actuellement en construction dans les ateliers d’Alstom. Une maquette du Citadis d’Alger, qui reliera l’avenue des Fusillés à Bordj-El-Kiffan au cours de l’année 2009, sera bientôt exposée publiquement.
Tarek Hafid - Alger (Le Soir) - Les Algérois ne risquent pas d’être dépaysés. La robe du très attendu tramway d’Alger sera blanche et bleue, comme les bus de l’Etusa. Les mêmes tons ont été retenus pour décorer l’intérieur des rames. Un design qui est censé évoquer la mer et aussi la forêt avec les barres de maintien de couleur verte. Pour ce qui est de la décoration et de l’agencement, Alstom — le constructeur français qui a décroché le contrat du tramway d’Alger — a observé les recommandations de l’Entreprise du métro d’Alger, entreprise chargée de sa gestion. «Une maquette grandeur nature du tramway sera bientôt exposée dans un showroom situé place du 1er- Mai. Le public aura une idée concrète de ce que sera ce nouveau mode de transport. L’exposition de cette rame nous permettra d’avoir l’opinion des futurs usagers, notamment en matière de choix des couleurs », a tenu à préciser un cadre du ministère des Transports. Mis à part la forme de son «nez», le tram ressemblera à la quasi-totalité des Citadis mis en service par Alstom depuis des années. Le concept du Citadis permet, à partir de modules standardisés, de produire des tramways différents pour chaque réseau client, notamment en utilisant une face avant au design personnalisé. Un véritable succès puisque Alstom a récemment célébré la vente de son 1000e Citadis. Après avoir longtemps disparu du paysage urbain, le tramway revient à Alger pour desservir, dans un premier temps, un tronçon long de 16,3 kilomètres. La ligne débutera du carrefour des Fusillés (ex-Ruisseau), remontera la rue de Tripoli puis passera par El-Harrach, Cinq- Maisons, le Lido, les Bananiers, Bab Ezzouar et, enfin, Bordj-El-Kiffan, soit trente stations. Une extension jusqu’à Dergana est également prévue à travers la réalisation de 8 autres stations. Le Citadis d’Alger devrait transporter entre 150 000 et 185 000 usagers, par jour dans 41 rames. Une seconde ligne devrait être lancée incessamment vers le littoral ouest et devrait relier la place des Martyrs à Aïn Benian. Alger n’est pas la seule ville a être dotée d’un tramway, Oran et Constantine ont, elles aussi, leurs projets. Ainsi, à Oran une ligne de 32 stations d’une longueur de 18 kilomètres et extensible à 25 kilomètres sera livrée au courant de l’année prochaine. Pour Constantine, la ligne, de 9 km, reliera le quartier de la Koudiat, l’Université des sciences islamiques, l’université Mentouri, la zone industrielle du Rhummel et les zones urbaines de Zouaghi et Ali Mendjeli. Là aussi, les marchés de ces deux tramways ont été remportés par le français Alstom.

Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires