Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 11:07

L’Algérie suspend l’achat de 28 chasseurs russes

Les MIG 29 étaient douteux

Le ciel algérien serait-il fermé aux fameux MIG-29 UB de la Russie ? Fort probablement, estime l’agence Ria Novosti citant des sources proches du Kremlin.

Les autorités algériennes n’ont pas apprécié les premiers chasseurs livrés par le constructeur russe au motif que « leur qualité technique » laisse trop à désirer. C’est ce que révèle une gorge profonde de l’administration de Vladimir Poutine au journal Vedomosti, cite l’agence. Pis encore, l’affaire aurait pris des proportions telles que le président Abdelaziz Bouteflika a saisi en août 2007 son homologue russe, protestant contre ce qu’il convient d’appeler une tromperie sur la marchandise. Et pour toute réponse, Vladimir Poutine avait proposé à Bouteflika de remplacer deux MIG-29 UB livrés en 2006 par l’usine Sokol de Nijni Novgorod, mais l’Algérie « n’a pas encore donné de réponse », révèle la même source. Pendant ce temps, les autorités algériennes auraient été séduites par une offre sino-pakistanaise de chasseurs de type FC1 qui seraient moins coûteux que le fameux MIG-29 comme solution alternative. La chine a obtenu du service fédéral russe pour la coopération technico-militaire une autorisation de réexporter vers six pays des moteurs russes RD-93 dotant les avions FC1. Et l’Algérie ferait partie de ces six pays, croit savoir une source proche du Kremlin. Les experts des questions militaires à Moscou ne font pas mystère de la tentation algérienne de troquer le MIG-29 contre le FC1. « Les problèmes concernant les MIG-29 sont à l’origine de l’intérêt manifesté par l’Algérie pour le FC1 », soutiennent-ils. Mais ils précisent que les caractéristiques combatives de cet avion sont « deux fois moins efficaces » que celles des MIG. Outre l’Algérie, le chasseur sino-pakistanais intéresse également le Liban, le Myanmar, l’Iran et le Sri Lanka qui ont clairement fait savoir leur intention d’acheter des FC1.

Des FC1 chinois pour l’Algérie

Des sources russes révèlent également que la Chine a exprimé son désir de jouir du droit de réexporter vers ces pays ce moteur dans le cadre d’un contrat conclu en 2005 avec Rosoboronexport (agence d’exportation d’armes russes) d’un montant de 238 millions de dollars portant sur la livraison de 100 premiers moteurs RD-93 pour les FC1. S’agissant de ses caractéristiques techniques, le chasseur FC1 est un avion conçu par la Chine et le Pakistan (livré au Pakistan comme le JF17) est doté d’un moteur RD-93 provenant de la société Klimov et fabriqué en série par l’usine de constructions mécaniques Tchernychev de Moscou, précisent les mêmes sources. A Moscou, l’on s’étonne de trouver l’Algérie sur la liste des pays (dont le Nigeria, le Bangladesh, l’Arabie Saoudite…) vers lesquels la réexportation a été autorisée. « La Russie est probablement certaine que, malgré les problèmes concernant le contrat de livraison de chasseurs MIG à l’Algérie, l’avion FC1, plus léger, ne fera pas concurrence aux appareils russes », fait remarquer Maxime Piadouchkine, rédacteur de la revue aérospatiale Russia/CIS Observer cité par l’agence Novosti. Bien qu’il n’est pas expressément souligné, le courroux des Russes est évident en ce sens que c’est tout une commande de 28 appareils MIG-29 qui se trouve ainsi mise entre parenthèses à cause des problèmes d’avaries techniques. Précisément, il semblerait que le constructeur russe traverserait une crise financière aiguë au point de ne plus pouvoir honorer ses commandes. Or l’Algérie, qui a dû débourser une somme mirobolante d’environ 8 milliards de dollars dans le cadre du mégacontrat d’armement conclu en février 2006 dans le sillage de la visite officielle de Vladimir Poutine à Alger, ne veut plus attendre que le géant russe sorte de son coma pour renouveler sa flotte aérienne. Il faut noter que l’Algérie, qui trône à la troisième position des partenaires-clients de la Russie, devait recevoir une flotte de 28 MIG-29 SMT et 6 MIG-29 UB. Le contrat est-il pour autant annulé ? Difficile à envisager compte tenu des facteurs historiques et géopolitiques qui font que l’Algérie est traditionnellement liée à Moscou à telle enseigne qu’elle ne pourrait s’offrir le « luxe » d’une crise diplomatique avec son ancien allié. Aussi est-il techniquement coûteux de basculer d’un fournisseur d’armes au profit d’un autre avec tout ce que cela suppose comme surcoûts en termes de formation sur les nouveaux équipements. Autant dire que cela relève d’une autre stratégie de défense. A moins que l’Algérie n’ait décidé de se détacher par doses homéopathiques de l’emprise russe, histoire de diversifier ses partenaires et donc varier sa gamme d’armements. Dans tous les cas de figure, les relations militaires entre Alger et Moscou traversent une zone de turbulences. C’est ce qui expliquerait ce vol à basse altitude du MIG à destination d’Alger.

Source el Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires