Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 00:24

RCD

Saïd Sadi candidat à la présidentielle de 2009

 undefined

 

«Tout le monde peut postuler aux élections présidentielles de 2009 sur la base d’un bilan et de projets», a déclaré, hier, M. Said Sadi, président du Rassemblement pour la culture et la démocratie. La seule condition émise par le conférencier est «le scrutin doit se dérouler sous l’œil des observateurs internationaux».
C’est en marge de l’installation de la fédération nationale des élus locaux, «instance novatrice», que le leader du RCD avancera sa revendication. Tout en confirmant sa candidature pour ce rendez-vous électoral, le conférencier mettra l’accent sur la nécessité d’aboutir à une alternance au pouvoir, qui est, d’après lui, «une exigence de notre temps». «Celui qui fait de la politique a pour but évidemment d’arriver au pouvoir ou le partager, mais, une participation à une élection suppose un minimum de conditions», dit-il en attirant l’attention qu’il faudrait « agir vite notamment pour ce qui est de l’épuration des listes électorales». A propos de la révision constitutionnelle, Said Sadi affirme que son parti lancera, une fois intervenue, une campagne nationale et internationale pour engager tout patriote algérien dans ce projet décisif pour la nation.
Interrogé, par ailleurs, sur l’initiative de l’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche, lancée avec Hocine Ait Ahmed, président du FFS, et Abdelhamid Mehri, ancien SG du FLN en septembre dernier, M. Said Sadi la qualifie de «non événement».

 

Création de la fédération nationale des élus locaux


Revenant au sujet de la rencontre tenue à la Mutuelle des matériaux de construction de Zéralda, M. Said Sadi annoncera pour la première fois la mise en place d’une fédération nationale des élus locaux.
La fédération est appelée à fonctionner dans un cadre transpartisan. Pour ce qui est des objectifs, M. Sadi en citera 3 : assurer une formation interne en donnant à tous les élus les moyens d'exploiter aux mieux leurs prérogatives pour réaliser dans les meilleurs termes et délais les projets qui les attendent, œuvrer à faire de l'intercommunalité une méthode de gestion «solidaire», et défendre les élus quand ils auront à affronter ce qu'il a qualifié d' «abus» de l'administration. Qualifiant le RCD de parti de «proposition et d'action», il a déclaré que la meilleure façon de donner à l'entreprise d'aujourd'hui toutes les chances d'aboutir est de «rester fidèles à nos engagements, d'accueillir toutes celles et ceux qui veulent participer à la construction d'un service public digne des attentes de notre peuple».
Il est à noter que cette fédération, présidée par M. Boutata Ahmed, est composée de 31 élus alors que son bureau exécutif est constitué de 9 membres. Dans une brève allocution, M. Boutata a qualifié la fédération d'«école d'orientation pour les élus et d'espace d'échange d'idées et d'expériences entre eux», tout en appelant sur sa lancée à la révision dans les plus brefs délais des codes communal et de wilaya.

Source Horizons

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires