Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 07:27

Sarkozy dévoile son plan pour les banlieues

Les limites du volontarisme

Le président français décerne au candidat Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, un grand satisfecit. « J’assume tout ce que j’ai dit et fait par le passé sur le sujet », dit-il en faisant allusion à des propos tenus lorsqu’il était ministre de l’Intérieur et qui lui ont été beaucoup reprochés.

Lors de visites fin 2005 dans la banlieue parisienne, il avait promis de débarrasser la « dalle d’Argenteuil » de sa « racaille » et de nettoyer au « Kärcher » une cité de la Courneuve, quelques semaines avant une flambée de violences urbaines. Endossant avec joie son ancien costume du premier flic de France, Nicolas Sarkozy a promis hier de mener une « guerre sans merci » contre les trafics et les « voyous » dans les cités sensibles et annoncé le déploiement de 4000 policiers dans ces quartiers. « Les habitants des quartiers sont les premières victimes d’une minorité de voyous. Nous allons mettre fin à la loi des bandes, à la loi du silence, à la loi des trafics, en donnant une nouvelle impulsion aux Groupes d’intervention régionaux », retrouvant ainsi son thème favori, la sécurité. « Le président a repris plusieurs idées qui figuraient dans les doléances des quartiers que nous avions récoltées : l’idée d’un contrat d’autonomie et que tous les ministres travaillent ensemble, ça c’est bien. Mais il ne nous a pas parlé des moyens et de la méthode. Il ne nous dit rien sur l’aide à apporter aux parents, alors que c’est essentiel. Il préfère insister sur les voyous, l’immigration », constate Mohammed Mechmache du collectif AC le feu. Pourtant, le président français n’a pas fait que dans le répressif. Pour les jeunes habitants des banlieues, il entend donner un autre message : « Je veux dire à ces enfants qui sont français et qui croient souvent à tort, et quelquefois à raison, qu’une partie de la France les aime moins, je veux leur dire que personne ne sera jugé sur la couleur de sa peau ou l’adresse de son quartier. Je veux une démocratie irréprochable et nous allons en graver les principes dans le préambule de notre Constitution. » Et de proposer aussi des mesures concrètes pour désenclaver la banlieue et d’offrir aux habitants une seconde chance. Les associations se montrent dubitatives sur les moyens. « On reste un peu sur notre faim. Il y avait beaucoup d’attentes autour de ce plan parce qu’il y a eu beaucoup d’effets d’annonce. Au final, à part des "on va", "il faut", "y a qu’à", il n’y a pas grand-chose », se désole Stéphane Ouraoui, président de Pas de quartier, tous citoyens. La présidente de Ni putes ni soumises, Sihem Habchi, a « bien entendu la volonté réelle du président Sarkozy de casser le mécanisme de l’exclusion, mais reste un peu sur sa faim parce que la question des moyens n’a pas été abordée ». Même son de cloche dans l’opposition. Manuel Valls, député-maire PS d’Evry, se dit dubitatif. « C’est un discours sécuritaire, caricatural, moraliste sur la banlieue auquel il faut de la continuité et des moyens financiers », dira-t-il.

Source 20minute.fr

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires