Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 08:38

Erotica. Cachez cette affiche que le métro ne saurait voir

Eroticatse.jpg
Le  métro toulousain aurait-il été victime d'un excès de pudeur ? Tisséo a en effet fait retirer, jeudi, les 70 affiches du salon Erotica qui ornaient les « sucettes » publicitaires des lignes A et B, depuis lundi.

Des pubs plutôt soft qui représentent la chanteuse Ève Angeli, drapée dans un charmant voile rouge assorti à ses lèvres boudeuses plutôt que pulpeuses. L'artiste, qui n'a rien d'une star du porno, est l'invitée prestige du salon de l'érotisme, ce week-end au Parc des Expos.

pas provocante

Chevelure blonde dénouée, poitrine couverte, moue à la BB ou à la Marilyn, Ève est « sexy » mais pas provocante.

Gérard Legay, organisateur de la manifestation qui a accueilli 12 000 visiteurs l'an dernier, s'étonne : « Nous avions une campagne d'une semaine dans le métro. Au bout de deux jours, on nous demande de retirer notre affiche, qui n'a pourtant rien d'outrancier, sans aucune volonté agressive. Tout cela suite à des pressions d'associations, peut-être à cause des élections.»

« Le paradoxe, c'est qu'une pub pour de la lingerie, bien plus évocatrice, va rester à côté, ajoute le responsable de la société Elite Exposition, et puis nos affiches 4 par 3 continuent d'être exposées sans problème dans la rue ». Les usagers du métro seraient-ils plus pudibonds que les automobilistes ?

Gérard Legay s'insurge : « Notre salon est régulièrement autorisé, préparé en amont avec la brigade des mœurs, nous luttons contre le sida et la pédophilie, nous sommes citoyens et responsables. Le pire est qu'on devra payer la pub quand même. »

Côté métro, on explique : « Tisséo a u n droit de regard sur le contenu des pubs du réseau, au travers de la régie publicitaire. Il est prévu le retrait des affiches contraires aux bonnes mœurs. Nous avons eu plusieurs coups de fil jugeant cette pub indigne d'un service public. Nous avons préféré la retirer. Le manque à gagner éventuel de la société sera à gérer avec la régie ».

Qui a décidé ? « Ça s'est fait au niveau de la direction. » Pas plus haut (le président de Tisséo est Jean-Luc Moudenc) ? « Non ».

« Difficile dans ce genre de situation de ne pas être taxé de père la pudeur ou, à l'opposé, de laxiste, argumente Guy Claverie, spécialiste com'chez Tisséo, on a reçu des courriers de parents d'élèves mettant en avant le fait que les enfants prennent le métro. Tisséo n'est pas tombé dans l'eau bénite mais le service public se doit de préserver des lieux de sauveté, de protéger la sphère intime ».

La promotion soft d'un salon de l'érotisme est-elle contraire aux bonnes mœurs ? Toulouse ne serait plus si rose… Pas très underground en tout cas.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires