Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 09:01
Mobilisation de l’administration pour une présidence à vie
« Une forfaiture », selon le RCD


undefined

En critiquant les politiques gouvernementales en matière économique et de la lutte contre le terrorisme, le RCD lance un appel à une mobilisation de tous les patriotes.

Le conseil national du RCD qualifie de « forfaiture » la mobilisation à outrance de l’Administration pour la révision constitutionnelle en faveur « d’une présidence à vie ». « Cette opération vise à cacher un bilan désastreux et introniser une oligarchie tribale qui mènera le pays à une implosion certaine », estime cette instance du RCD dans ses résolutions rendues publiques à l’issue de sa réunion tenue le week-end dernier à Alger. En critiquant les politiques gouvernementales en matière économique et de la lutte contre le terrorisme, le RCD lance un appel à une mobilisation de tous les patriotes contre « cette dérive ». « La classe politique républicaine et la société civile doivent s’impliquer et s’engager solidairement. Il ne s’agit ni d’opposer les différentes catégories de la société, ni de sauver ou de soutenir un responsable disqualifié, ni de servir un clan. L’enjeu, c’est l’Algérie et uniquement l’Algérie », précise encore le parti de Saïd Sadi. La mobilisation sur les deux plans, national et international, contre cette « grossière manipulation de l’Administration », insiste le RCD, est une urgence politique et une exigence patriotique. « La grossière domestication actuelle de l’Administration réduite à un appareil de pression et de corruption devant servir une stratégie de confiscation de l’Etat au profit d’une secte disqualifie le Pouvoir dans toute fonction d’arbitrage ou de recours », explique encore le parti. Dans ce sens, le RCD réitère son exigence d’aller vers une surveillance internationale des prochaines élections présidentielles. Une surveillance devant être faite, selon le parti, « à temps et en mobilisant les logistiques connues dans toutes les surveillances s’imposant aux régimes corrompus et despotiques ». En évaluant les dernières élections locales, le conseil national du RCD s’est penché sur l’étude de son programme d’action pour l’année en cours. Se référant à l’exemple de la fédération nationale des élus locaux, installée mercredi dernier, les membres du conseil national du parti veulent donner plus de liberté d’action à leurs militants de base. Ils ont insisté, selon le communiqué final, sur la décentralisation des activités nationales (séminaires de formation et université d’été). Les mêmes membres ont mis l’accent aussi sur l’établissement des liens avec les organisations sociales les plus crédibles. Un programme de rencontre avec ces organisations sera, selon le même document, établi dès le printemps prochain.

Source el Watan

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires