Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 00:00

1 500 euros d'amende pour téléchargement illicite

 

Le tribunal correctionnel de Rennes a rejeté l'argument de copie privée. Quatre jeunes gens ont été condamnés à 1 500 euros d'amende pour infraction aux droits d'auteur.



undefined


Quatre jeunes gens ont été condamnés pour infraction aux droits d'auteur après avoir téléchargé et copié des centaines de films au cours de l'année 2004. Dans son jugement prononcé le 6 décembre 2007, et récemment publié sur le site Juriscom, le tribunal correctionnel de Rennes n'a pas retenu l'argument de la copie privée invoqué par les accusés pour justifier leurs actes.

Lors de l'enquête, des films ont été retrouvés sur les ordinateurs des prévenus. L'examen des disques durs a permis de découvrir 116 titres chez le premier accusé, 134 chez le second, 105 chez le troisième et enfin 114 films chez le quatrième.

Or, un seul d'entre eux a été capable de fournir quelques preuves d'achat. L'un a déclaré que l'ensemble des films saisis provenait de copies effectuées à partir de prêts d'amis. L'autre a avoué ne disposer d'aucun original. Le dernier enfin a expliqué n'avoir jamais acheté de films.

Les uns copiaient les films téléchargés par les autres

Les quatre prévenus étaient organisés en réseau. Trois d'entre eux disposaient d'un accès Internet. Le quatrième possédait un logiciel de copie de DVD et un programme de gravure. Ainsi « les uns copiaient les films téléchargés par les autres ».

La cour estime que cet élément exclut la possibilité d'invoquer l'exception de copie privée, qui permet à tout un chacun de pratiquer raisonnablement des copies à titre privé dans un cadre strictement personnel. Dans ses attendus, elle précise : « Dans ces conditions, l'exception de copie privée ne peut valoir, s'agissant soit d'utilisation directe de logiciels fondés sur le partage avec tous les internautes, soit de reproduction d'oeuvres illicitement obtenues(...) [en outre] le paiement de la taxe dite "Brun-Buisson" (1) lors de l'acquisition du support ne saurait suffire à légitimer son contenu ».

Le tribunal correctionnel retenant à leur décharge « l'absence de but lucratif et de conscience de nuire » et « des éléments de personnalité de certains des accusés », les a condamnés à une peine de 1 500 euros d'amende chacun, assortie de dommages et intérêts pour les majors de cinéma (notamment Disney, Columbia, Tristar Pictures...) constituées parties civiles. Au total, chacun devra leur verser environ 200 euros.

(1) Une rémunération est prélevée sur les ventes de supports d'enregistrement (CD, DVD, clés USB, baladeurs multimédias, etc.) et reversée aux ayants droit avec l'objectif de compenser le préjudice lié aux copies privées. Ce mécanisme ne permet en aucun de compenser le manque à gagner lié au piratage.

Source 01.Net

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires