Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 07:19

Tourisme : La nouvelle image de l’Algérie

Clôture, hier,

L’Algérie, boudée et mise sous embargo par les souscripteurs et les investisseurs, en raison des problèmes sécuritaires qu’elle a connus, mais surtout en l’absence d’une stratégie de promotion du secteur du tourisme, est aujourd’hui sous les feux de la rampe. Cette destination, aux potentialités avérées et spécifiques, grâce à la nouvelle politique engagée par le gouvernement, attire à la fois touristes et opérateurs des marchés traditionnels ou lointains qui viennent découvrir ou même lancer des projets touristiques, confirmant ainsi le frémissement qu’enregistre cette industrie, à la faveur des dispositions légales et les programmes de réhabilitation du secteur.
C’est en fait, le cas du groupe émirati El Qudra Holding d’Abou Dhabi qui compte près de 35 filiales, implantées dans plus de 15 pays qui s’installe en Algérie pour lancer un projet hôtelier à Sidi Fredj, à réaliser sur 10.000 m2, sur une superficie totale à aménager de 80.000 m2. Le même projet, un hôtel de cinq étoiles, composé de 70 niveaux, qui fera de cette structure la plus grande tour d’Afrique, comptera 400 chambres pour une capacité d’hébergement, affirmera M. Kamel Medjiba, directeur du développement des affaires, de près de 2 000 personnes, 200 appartements hôteliers et 200 autres résidentiels de haut standing.  Le projet en question prévoit, estimera-t-il, la construction d’un business centre, d’une infirmerie et d’une crèche et enfin, u restaurant panoramique au 70e niveau, en sus de commerces multiples, à lancer sur près de 1.000 m2 de la côte.
M. Medjiba précisera également que ce projet, dont le coût avoisine les 200 millions d’euros, démarrera durant le deuxième semestre de l’année en cours. Ce projet, qui sera fonctionnel dans 36 mois, sera suivi par d’autres projets similaires à Oran et Mostaganem, sans compter les autres créneaux qu’investira le groupe, à l’image de l’immobilier, l’agriculture, l’agroalimentaire pour ne citer que ceux-là. El Qudra Holding envisage ainsi d’investir près de deux milliards de dollars en Algérie, notamment à l’ouest et au sud-ouest du pays.
Le deuxième groupe émirati, toujours, en l’occurrence Emirates international investment compagny consacre 6 milliards de dollars pour la réalisation de projets industriels, agroalimentaires et touristiques. Cette enveloppe financière, estimera M. Khayam Turki, va s’accroître au fur et à mesure dès l’année prochaine. Le groupe en question, présent en Algérie depuis deux ans, a ouvert, selon le même responsable un bureau régional pour le Maghreb. Le choix de l’Algérie, s’explique par le fait que 80% des investissements du groupe sont tournés vers l’Algérie. Parmi les projets à lancer, M. Turki évoquera le parc Dounia qui inclut une grande ceinture de forêt, des aménagements et surtout trois hôtels, une clinique, des aires de services et des logements de haut standing. Il précisera par ailleurs que ce parc, pour lequel il est mobilisé 5 milliards de dollars, sera le plus grand parc du monde qui s’étendra sur 670 ha et qui sera livré en 2012, bénéficiera des aménagements nécessaires à même de faire  tâche d’huile sur tous les quartiers avoisinants. L’autre projet de ce groupe concerne la réalisation d’un hôtel cinq étoiles de 340 chambres et 130 appartements à Moretti (Sidi Fredj). L’autre projet d’envergure concerne celui que compte lancer la société d’investissement en animation et hôtellerie algérienne, constituée par un groupe d’opérateurs algériens, tunisiens et américains. Ce dernier, en fait, qui consent 4 milliards de dollars, entend réaliser 1 Medi Sea World sur 420 ha, au niveau de la zone d’extension touristique de Boudouaou marine. Ce projet s’articule sur 3 pôles: 1 Medi marina, 1 Medi village touristique, avec infrastructures hôtelières et des résidences et enfin un Medi sport et bien-être.  En fait, la particularité de ce projet réside dans la représentation typique de quartiers de la Méditerranée, Maroc, Tunisie... avec leurs spécificités, en termes architectural, culturel et culinaire. A ces infrastructures, s’ajouteront, faut-il le souligner, un musée du Sahara, un port de pêche, et une cité de formation aux métiers touristiques et paratouristiques.
L’Algérie, à vrai dire, qui recèle des atouts immenses, vierges, est à même de constituer pour les investisseurs une opportunité pour le lancement de nombreux produits touristiques, susceptibles de répondre aux attentes exprimées dans le cadre de la nouvelle tendance du marché mondial
.

Source La Nouvelle République

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> <br /> Presque 6 milliards de dollars pour un Park ou l on va planter des arbres, un hôtel, une clinique..c est beaucoup d argent quand on sait que Disney World en France construit en 2 ans, 1988 a 1990<br /> sur 4.940 Hectares,hôtels et tous les équipement de manèges, cirque, exposition et 18.000 chambres d hôtels a coûté 2.3 milliards de dollars...? Il y a  de l argent qui va gâter certaines<br /> personnes...Ceux qui ont visité le Disney World en France ou celui d Anaheim en Californie ou alors celui d Orlando en Floride doivent comprendre mon message. Le Park en Algerie n est pas du tout<br /> comparables a ces 3 derniers. Est ce que un tels Park en Algerie plantee d arbres a presque 6 millirads n est pas un peu trop cher? Qui va controler ces couts...? n importe qui..?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Docteur<br /> <br /> <br /> C’est avant tout les mentalités qu'il faut changer<br /> <br /> <br /> Vouloir faire du tourisme avec le mode de vie actuel c'est stupide<br /> <br /> <br /> Les algériens ont le sens de la bienvenue...Mais il y a bien des gens qui gravitent près du<br /> gouvernement pour faire la promotion de l'isolationnisme<br /> <br /> <br /> Le jour où l'Algérie saura ce qu'il convient de faire...Peut être<br /> <br /> <br /> Ou alors quelques émirats feront des projets pharaoniques qui défigureront la côte<br /> algérienne<br /> <br /> <br /> Certains se sucreront au passage et l'Algérien lamda y perdra un espace de liberté<br /> <br /> <br /> Enfin tant qu'il y a de l'argent on peut se donner l'illusion que tout ira mieux<br /> demain<br /> <br /> <br /> Je suis de plus en plus pessimiste<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />