Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 01:29

La Tunisie ouvre sa semaine culturelle et touristique à Alger
L’art de cultiver le pétrole vert

Le poste de Maloula allégera les touristes algériens des encombrements et files interminables de voitures, qui traversent les frontières chaque jour.

La semaine culturelle et touristique tunisienne en Algérie a été ouverte à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj et elle s’étalera jusqu’au 22 février prochain.
C’est ce qu’a annoncé, jeudi, le responsable de la représentation à Alger de l’Office national tunisien du tourisme (Ontt), M.Fawzi Basli, lors d’une conférence de presse. «Nous avons tracé un plan de travail pour consolider la préférence de la destination Tunisie dans le marché algérien», a affirmé le représentant tunisien. M.Basli espère dépasser le niveau psychologique du million de touristes pour l’année courante. Actuellement, le marché algérien vient en troisième position après celui de la Libye et de la France.
Selon le responsable de l’Ontt, «la Tunisie est une destination attractive, leader dans la région. Plus de 6,76 millions de touristes de différentes nationalités l’ont choisie en 2007», a-t-il souligné.
A propos de l’intérêt accordé par les autorités tunisiennes au marché algérien, M.Basli déclare que le président tunisien avait exhorté les responsables de ce secteur à faciliter les formalités d’entrée aux frontières et améliorer les infrastructures d’accueil. Et d’ajouter que sur le million d’Algériens ayant visité la Tunisie, 300.000 ont séjourné dans des hôtels, essentiellement à Sousse et Hammamet. Afin d’offrir aux touristes algériens un produit proche de leurs habitudes et de leur culture touristique, la Tunisie projette de «construire des sites adaptés à leurs aspirations dans la zone touristique de Béja», a affirmé M.Basli. Les chiffres avancés font de la Tunisie une puissance touristique régionale. Elle est classée au 29e rang mondial par l’Organisation mondiale du tourisme. Le pays de Ben Ali parvient à engranger des recettes record en s’imposant comme une destination incontournable. L’activité touristique a été marquée par une certaine mutation des flux touristiques en provenance des marchés européens. Le marché européen a globalement augmenté de 2,3%. Avec 4.048.429 visiteurs, il représente quelque 60% du marché touristique tunisien. Selon le ministre tunisien du Tourisme, M.Khelil Laâjimi, cette entrée de touristes aurait engrangé des revenus de 3,05 milliards de dinars (1,7 milliard d’euros). Le nombre de visiteurs a ainsi augmenté de 3,2%, au moment où les recettes sont en hausse de 8% en dinars (3% en euros) avec des nuitées ayant atteint 37,4 millions, pour un taux moyen d’occupation à 51,6%, a encore indiqué le même responsable tunisien.
C’est fascinant! Qu’en est-il de notre pays? L’Algérie parviendra-t-elle à prendre le train en marche et à relever le défi de la relance du secteur du tourisme qui pourrait, selon nombre de spécialistes, se substituer à celui des hydrocarbures? L’Algérie n’a pas encore atteint le niveau de ses voisins dans le secteur du tourisme et ce, pour plusieurs raisons: l’aspect sécuritaire, la formation, le retard enregistré en matière d’investissements et la promulgation tardive d’une politique de développement du secteur.
Pour corriger tout cela et redorer le blason du tourisme algérien, plusieurs Assises régionales et, surtout nationales la semaine dernière, ont eu lieu. «Le tourisme n’est pas une option dont on peut se passer, mais un impératif de développement», a indiqué, récemment, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, M.Chérif Rahmani. Près de 200 milliards de dollars seront investis à l’horizon 2010 dans le secteur. L’année 2008 verra également la création de villages touristiques d’excellence
.

Source l’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
http://tunisie-harakati.mylivepage.comLa Tunisie avec un autre visage, celui de la souffrance et des peines de prison des innocents.
Répondre
L
<br /> Il y a de tout pour faire un monde et Paris ne s'est pas fait en un jour<br /> Le principal à mon sens c'est d'avancer...Ce n'est pas vrai pour tout le monde<br /> Il me semble que la Tunisie est sur la bonne voie ....mais je ne m'y suis jamais rendu et  je ne peux pas porter de jugement<br /> Je connais des Algériens qui s'y sont rendus et qui m'ont dit que c'était le paradis comparé à leur pays<br /> Je compte me rendre en Tunisie sous peu pour me faire une opinion<br /> Merci de l'interêt que vous portez à mon blog<br /> Cordialement<br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />