Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 08:52

Les nouvelles de Tipaza

En attendant le gaz

undefined

La wilaya de Tipaza qui compte 28 communes, n’a pu raccorder le gaz naturel pour le moment, qu’au profit de 14 communes. Par contre, les populations des autres communes telles que Khemisti, Attatba, Sidi Rached, Sidi Amar, et le village Errahaba bénéficieront prochainement de l’arrivée de cette énergie. Le reste des communes, notamment celles de l’ouest de la wilaya, qui ont longtemps souffert de l’oubli, ne seront raccordées au gaz naturel qu’une fois le gazoduc, d’une longueur globale de 273 km reliant Sougueur à Hadjeret Ennous, atteindra la centrale électrique pour l’alimentation de cette dernière en énergie, selon le responsable de l’énergie.

 Station de dessalement à Fouka

Le permis de construire de la station de dessalement d’eau de mer de Fouka, vient d’être établi. Deux partenaires étrangers sont chargés de sa réalisation. Il s’agit de SNC-Lavalin (Canada) et Acciona Agua (Espagne). La capacité de production journalière de cette station de dessalement d’eau de mer s’élèvera à 120 000 m3. Les habitants de la partie est de la wilaya de Tipaza et ceux de la partie extrême-ouest de la wilaya d’Alger vont être alimentés en eau potable à partir de cette station de dessalement. Le délai de réalisation est fixé à 24 mois. Le montant de l’investissement est estimé à 182 millions de dollars US. Une seconde station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de production journalière de 100 000 m3 sera construite à Oued Sebt, sur un terrain localisé entre les villes de Gouraya et de Messelmoune. Le début des travaux de cette seconde station de dessalement d’eau de mer, devait avoir lieu théoriquement avant la fin du 1er trimestre de l’année en cours.

 Grogne à la cité HLM

Les citoyens de la cité HLM du chef-lieu de la wilaya ont entrepris plusieurs actions auprès du P/APC, du chef de daïra et devant le siège de la wilaya, afin d’exprimer leur mécontentement et transmettre leurs revendications. Le recensement effectué en 2001, avait conclu à la précarité de leurs logements. Le transfert impératif des habitants de cette cité avait été alors préconisé. D’ailleurs, l’opération de la résorption de l’habitat précaire (RHP) avait débuté mais elle est demeurée inachevée. Les habitants qui s’inquiètent du mutisme des responsables chargés de la prise en charge de leurs préoccupations ont tenu une séance de travail avec les autorités locales. Contacté par nos soins, le chef de la daïra de Tipaza déclare que « le choix du terrain dans lequel sera construit le projet de 100 logements a été fait. » Le recensement effectué en 2001 faisait état de 52 familles. Sachant que le nombre des familles actuellement est supérieur, les autorités actuelles de la wilaya de Tipaza ont décidé de doubler le nombre des logements pour satisfaire les citoyens.

 

 

Source Horizons

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires