Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 00:28

Autoroute Est-Ouest

18 milliards DA pour indemniser 12 000 familles expropriées

 

undefined

Combien pour le parc d'El Kala ?

 

L’Etat a, à ce jour, indemnisé près de 12 000 familles et relogé un peu plus de 900 dans le cadre de l’opération d’expropriation exigée par le tracé de l’autoroute Est-Ouest. Le montant des indemnisations s’élève à 18 milliards DA. Ces indications émanent du ministre des Travaux publics (TP), Amar Ghoul, invité samedi soir du forum hebdomadaire de l’ENTV.

Le ministre précisera que l’indemnisation a été réglée à l’amiable pour 95% des cas dans le projet de l’autoroute Est-Ouest. «Nous avons instruit les responsables concernés de mener l’opération d’indemnisation de manière équitable, juste et en assouplissant les dispositions de la loi. Celui qui se sent lésé dans ses droits peut toujours saisir la justice», soulignera Amar Ghoul, qui na pas manqué de relever que son département a eu à gérer certaines difficultés dans le dossier d’expropriation, relatifs notamment à des cas de construction sans permis, contentieux d’héritage et autres.
Concernant toujours le mégaprojet de l’autoroute Est-Ouest dans son volet réalisation, le ministre a tenu à démentir toutes les rumeurs faisant état de retards accusés dans l’avancement des travaux. «Il n’y a aucun retard sur l’avancement des travaux. Bien au contraire, nous sommes plutôt en avance sur certains tronçons», a-t-il insisté. Il indiquera que l’état d’avancement du projet est évalué trimestriellement, lors de réunions avec les différents intervenants.

SÉCURISATION DES CHANTIERS : TOUTES LES MESURES ONT ÉTÉ PRISES
Apportant de l’eau à son moulin, Ghoul avancera que la construction des tronçons est passée de 19 à 885 kilomètres de janvier à décembre 2007.
Côté sécurisation, le ministre assurera que toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour le bon déroulement des travaux de l’autoroute, et qu’un Conseil interministériel se tient régulièrement à ce propos en présence des walis, faisant ainsi fi de certaines inquiétudes exprimées dans ce sens, émanant, parait-il, d’entreprises étrangères impliquées dans le projet.
L’autoroute Est-Ouest, qui s’étendra sur 1200 km en traversant 34 wilayas avec 1500 km de raccordements, sera soumise à un péage. «Le prix que devra débourser l’usager sera incitatif, à la portée de tous», indiquera l’invité de la télévision, en précisant qu’un bureau d’études international travaille actuellement sur la question.
Le mégaprojet de l’autoroute, outre les emplois qu’il a créés et son importance sur le plan économique, permettra également de profiter de l’expérience des entreprises étrangères chargées de sa réalisation. «Il nous offre un cadre propice pour la requalification de nos entreprises, nos cadres et nos administrations», affirmera Ghoul. C’est dans cette optique qu’il annoncera la création prochaine d’un institut supérieur pour les cadres destinés à la conduite de grands projets structurants, ainsi que des laboratoires pour les travaux publics. «La ressource humaine constitue pour nous la locomotive du développement», souligne le ministre. Ainsi, ce sont plus de 2000 cadres du secteur qui ont été formés à l’étranger en 2007. Ghoul parle d’un schéma directeur de la ressource humaine, 2005-2025 à l’instar de ceux des routes, des ports et des aéroports.

18 000 KM DE ROUTES ENTRETENUS EN 2007
Evoquant le projet de la transsaharienne Alger-Lagos (Nigeria), un projet au cœur du Nepad et symbole de la coopération, le ministre signalera que la partie algérienne de cette route sera bientôt terminée.
Par ailleurs, le ministre indiquera que les travaux de construction du réseau routier qui s’allongera sur l’ensemble de la côte, sont en bonne voie. Le dossier du projet de l’autoroute des Hauts Plateaux (1300 km) est actuellement en préparation avec les bureaux d’études, annoncera Ghoul sans préciser la date du lancement.
Pour appuyer les grands progrès accomplis par son secteur, en seconde position après celui des hydrocarbures en termes de croissance, Amar Ghoul avancera quelques chiffres. Ainsi, de 1999 à ce jour, ce sont 18 ports qui sont construits pour porter à 200 000 tonnes/an le volume de la production du secteur, et à 160 000 t/an de marchandises déchargées. Dans le domaine des routes nationales, en 1999, 40% seulement du réseau routier étaient en bon état, pour être porté à 89% aujourd’hui. Pour les routes départementales, le taux est passé de 30 à 75%, et de 20 à 63% pour les routes communales. «Nous continuons nos efforts pour améliorer nos réseaux routiers», soulignera l’orateur. En 2007, pas moins de 18 000 km de routes ont été entretenus.
Pour prendre en charge tous les projets importants du secteur, le département de Ghoul a vu son budget multiplié par 50 : de 1999 à 2001, il était de 10 milliards DA par an, il est passé ensuite à 70 milliards DA, pour atteindre le seuil record de 500 milliards DA à partir de 2005.


Source : Horizons

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires