Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 10:35

Autoroute Est-Ouest Le péage à quel prix ?

 

Le ministre des Travaux publics M. Amar Ghoul, invité du Forum de l'ENTV samedi, a indiqué que le gouvernement avait dégagé une enveloppe de 18 milliards de DA pour le dédommagement des citoyens expropriés à la faveur des grands projets de son secteur.

Le ministre a souligné que quelque 1.200 familles sont concernées par le dédommagement dont 909 familles expropriées dans le cadre de l'autoroute Est-Ouest qui ont été relogées. Ghoul a précisé dans ce contexte que l'opération de dédommagement obéit à un barème établi par les services des domaines et que la plupart de ces opérations ont été traitées «à l'amiable avec justice et équité et dans le cadre de la flexibilité des textes».

Assurant que 2008 sera l'année de lancement de nouveaux grands projets d'infrastructures dans le secteur des travaux publics, le ministre a indiqué que l'autoroute Est-Ouest, la voie express transsaharienne et l'autoroute des Hauts Plateaux visent une distribution équitable des infrastructures nécessaires au développement et à l'investissement à travers tout le territoire national. Dans la foulée, le premier responsable du secteur des travaux publics a souligné que l'achèvement des 1.700 projets en cours, au titre du programme quinquennal 2005-2009 auquel l'Etat a consacré quelque 2.000 milliards de DA, la réalisation de nouvelles voies express reliant les principaux centres urbains des différentes wilayas à l'autoroute Est-Ouest, ainsi que la réalisation de nouvelles autres voies express, demeurent également une priorité du secteur.

S'agissant de l'autoroute Est-Ouest, le ministre a souligné que le péage pour les véhicules sera à la portée de tous. Il a, dans ce sens, indiqué que le gouvernement tranchera sur les propositions du bureau d'études international relatives au péage qui sera imposé aux véhicules devant emprunter cette autoroute. Le même intervenant a souligné qu'une grande partie de l'argent provenant du péage sera consacrée au financement des travaux d'entretien et d'amélioration de la route et des prestations des stations-service se trouvant sur l'autoroute.

A une question inhérente aux délais de réalisation, le ministre a signalé que le projet de l'autoroute Est-Ouest, qui compte 90 viaducs, 6 tunnels et 524 ponts, n'a pas accusé de retard. «Cette autoroute constituera une partie de l'autoroute maghrébine d'une part et de l'autoroute transsaharienne d'une autre part», assure Ghoul. Il a en outre affirmé que les travaux de la route transsaharienne avancent à un bon rythme dans les parties algérienne et nigériane, tandis que la partie nigérienne souffre de financement.

Le ministre qui a qualifié ce projet de gigantesque, inscrit dans le cadre du NEPAD, a affirmé que la route transsaharienne s'étendra d'Alger à Lagos au Nigeria, via Tamanrasset et In Guezzam ainsi que le Niger. «A travers la réalisation d'autres rocades, la route permettra de relier six pays africains, du Nord au Sahel. Cette route vient aussi accompagner deux autres grands projets, en l'occurrence le gazoduc Algérie-Nigeria et la réalisation d'une ligne de fibres optiques», indique Ghoul.

Abordant les projets inscrits au programme de développement, le ministre a exprimé sa satisfaction quant au rythme des travaux, ajoutant que 18.000 km de routes à travers le territoire national seront achevés dans les jours à venir. En réponse à une question sur l'état actuel du réseau routier national et des ponts, Amar Ghoul estime que 75% des routes sont praticables par rapport à l'avant 1999, grâce notamment aux «70 milliards de DA affectés aux travaux publics dans le cadre du programme de la relance économique, permettant ainsi de réaliser et d'assurer l'entretien de 18.000 km de routes». Abordant le volet lié à la sécurisation des chantiers, le ministre a précisé qu'elle est assurée par le gouvernement qui veille à sécuriser tous les projets, mettant en exergue la bonne coordination existant entre les différents secteurs concernés.

Source: Le Quotidien d’Oran

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires