Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 23:35

20 septembre 2010 - Joyeux anniversaire Philppe

philippe_a-gauche_--et-herve.jpg

Si je vous parle de Ciboure, aujourd’hui c'est parce qu'avec Saint Jean de Luz, toutes deux nichées dans la même baie sont un des plus beaux joyaux du Pays basque français.

Mon fils Philippe y habite. Il possède également un petit snack à Saint Jean de Luz, dont vous trouverez ci-dessous quelques photos.

C'est son anniversaire aujourd'hui....44 ans ! Un bout de vie.

La ville de Ciboure

Attenante à Saint Jean de Luz, Ciboure vit comme sa voisine de la pêche.

Construite à l'extrémité du pont de la Nivelle, Ciboure est une ville remarquable par la beauté de son site. Son nom basque "Zubiburu" signifie "Tête de Pont". A l'origine, simple quartier d'Urrugne, la ville a connu une évolution impressionnante. Erigée en paroisse en 1555, elle n'a obtenu sa personnalité administrative qu'en 1603.

Le Fort de Socoa qui garde l'entrée du port et qui abrite désormais des activités nautiques fut bâti sous le règne d'Henri IV et servait à se protéger des invasions espagnole.

La ville offre aux promeneurs ses petites ruelles ombragées, ses monuments. La mairie s'entoure d'édifices du début du XVIIIème, la tour de Bordagain ancien poste de guet, et de nombreuses villas construites face à la mer, témoins des années folles de la Côte basque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Philippe et son Snack à Saint jean de Luz  

..44 ans cela s'arrose….!!!

 Le Pèlerin 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

fructuoso jeanine 13/10/2010 02:59



HENRI quand je vois la façon de presenter ton blog jesuis fiere d'avoir un cousin si instruit comme toi je suis sur ton blog et je me regale de lire tout se qu'il y a je vais aussi lire ton
voyage en algerie tu doit etre content de retrouver un peu tout se que    nous avons laisser       nous nous ne sommes pas si fort pour faire des
commentaire si le temps nous laisse encore  nous apprendrons    ces super tout ça   bisous ta cousine   jeanine



Le Pèlerin 13/10/2010 04:19



Bonjour Jeanine


N'en dis pas trop, je vais avoir les chevilles qui enflent


Tiens il y a quinze jours j'étais à la Fontaine des Gazelles où j'ai l'habitude de me
rendre au restaurant "des gazelles" où en 2005 j'avais eu le plaisir de prendre en photo "Mémène" dont j’ai toujours la photo.


J'ai repris quelques photos des lieux ainsi que de la place mais rien n'avait changé


C’est avec grand plaisir que j'ai découvert Tlemcen que je ne connaissais pas....une ville
très propre, très grande où j'ai été fort bien accueilli avec mes amis


Grosses bises à toute la famille et particulièrement à ma tante Antoinette


A Bientôt


Henri