Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 00:31

Village de marques : les opposants ariégeois sceptiques

nailloux.jpg

Le  village de marques de Nailloux projet concurrent à celui retoqué de Saverdun serait en bonne voie. En tout cas si l'on en croit notre confrère Midi Presse Services dans sa dernière livraison et le site internet du promoteur. Le chantier devrait « démarrer prochainement avec le terrassement de 260 000 m3 de terre en vue d'un début effectif de construction des premiers bâtiments fin 2008. » C'est la société Sanoux (société d'aménagement de Nailloux), dirigée par Philippe Peyrot, qui va développer ce projet baptisé « Le Moulin de Nailloux ». Il souhaite que le chantier soit prioritairement attribué à des entreprises et artisans locaux et a donc ouvert un site (www.moulindenailloux.fr) pour faciliter leurs candidatures ainsi que celle des marques et des salariés intéressés. Sur le site du promoteur, on apprend ainsi que le village de marques devrait compter 125 boutiques, quatre cafés restaurants, deux aires de jeux pour enfants, un bureau d'information, un espace dédié aux savoir-faire régionaux, une place centrale avec un espace de tourisme comportant une salle d'exposition et un espace dégustation de produits du terroir, un centre de retouches magasin travaillant exclusivement avec les boutiques, enfin un emplacement réservé à l'accueil d'une crèche. Le site annonce une ouverture partielle pour l'automne 2009 (en fait 80 boutiques), et le reste deux ans après.

Pour l'Appaméen et Mazérien Gilles Belleffond, président du Comité d'opposition aux villages de marques du sud-ouest, « cette annonce, et surtout le site internet, c'est un peu de l'intox. Ils sont de toute façon dans leur rôle. Je ne pense pas qu'ils se lanceront dans la construction de quoi que ce soit tant qu'ils ne seront pas certains d'avoir commercialisé les lots. Et à ce que je sache, ils n'en sont pas là ! Il y aurait aussi des problèmes quand à la nature du terrain ! »

Pour Gilles Bellefond, si le combat contre le projet saverdunois « a été gagné », celui contre les autres sites « se poursuit ». « On nous a dit plutôt que de le laisser construire à Saverdun, le laisser partir à Nailloux, c'est une catastrophe. Mais il faudra d'abord que ce projet en Haute-Garonne soir une réussite commerciale avant de dire que c'est un coup manqué pour l'Ariège ! »

Pour Gilles Bellefond, « le concept même de village de marque est dépassé, concurrencé par la généralisation des soldes et les prix cassés sur Internet. Regardez à Saint-André de Cubzac, près de Bordeaux, le mal qu'ils ont à remplir leurs alvéoles. Ce projet est au point mort ! »

Le comité va continuer à apporter son soutien à tous ceux qui combattent le projet en Haute-Garonne, à commencer par les commerçants toulousains. Contesté par le maire de Toulouse, le projet a toutefois été cautionné par le préfet. Pour Gilles Bellefond, « il ne peut plus être cassé aujourd'hui qu'en conseil d'État. Tout dépendra de ce que voudront faire les élus toulousains ! »

Source : La Dépêche du midi

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires