Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 08:43

Petite et pas chère sera mon auto

undefined

Elle est minuscule, ultra low-cost et sa commercialisation n'est pas prévue en Europe. Et pourtant, elle fait un tabac au Salon automobile de Genève, qui a ouvert ses portes aujourd'hui. Elle, c'est la Nano du constructeur indien Tata, la voiture à 100 000 roupies ou 1 600 euros. Le patron du groupe, Ratan Tata, est venu la présenter en personne pour sa première sortie européenne. S'il a déclaré ne pas avoir prévu de « la lancer en Europe actuellement », il espère bien pouvoir un jour en vendre une version adaptée au Vieux Continent. Dans quatre ans, selon Girish Wagh, responsable du département des petites voitures de Tata. Deux allées plus loin, le chinois BYD, à l'origine fabricant de batteries, exhibait la F1, à la ressemblance très forte avec la Toyota Aygo. Après les copies de BMW X5 et Smart Fortwo, de quoi accréditer l'idée que les constructeurs chinois sont maîtres dans l'art de la copie. Derrière, le stand Dacia dévoilait la Sandero, lancée en juin. Avec son look plus avenant que la Logan, son prix très serré (probablement à partir de 7 500 euros) et ses prestations proches de la Clio, c'est un carton assuré. D'autant que le segment des citadines explose. A l'heure de la baisse des émissions de C02, de l'écotaxe, du pétrole hors de prix et de villes plus autophobes, les Twingo ou 107 ont vu leurs ventes bondir de 53 % en janvier-février. Gaëtan Toulemonde, analyste à la Deustche Bank, met en garde contre une lecture des chiffres à la hâte : « L'offre sur ce segment est plus importante aujourd'hui qu'il y a un an, avec par exemple la Fiat 500 et la nouvelle Twingo. Et si le malus est annualisé, la donne peut changer. »

En effet, le bond des petits véhicules "sobres" est indéniable, et cela est sans doutes dû à la prime "écolo". Moi ce que j'attends des constructeurs, ce sont des véhicules adaptés aux familles nombreuses et consommant moins (et de fait émettant moins de CO2), car étant papa de trois morpions, je me vois mal faire entrer ma famille (et mon chat) dans une twingo, surtout quand on part en WE ou en vacances. J'ai actuellement un Opel Zafira 1.6 16V de 2001, considéré véhicule économe et "vert" (pastille verte aujourd'hui disparue on ne sait où) par rapport aux normes de l'époque, et je me rend compte que si je dois acheter un véhicule analogue aujourd'hui, je vais payer le prix fort ... pourquoi ? parce-que j'ai une famille nombreuse et de ce fait, je dois avoir un véhicule adapté à ma condition familiale, et les constructeurs et le gouvernement ne font actuellement rien pour notre catégorie de véhicules. Je vais donc garder mon véhicule "polluant" (par rapport aux normes de maintenant) et attendre que les constructeurs pensent à autre chose que des "boites à savon" concernant la conception de véhicules familiaux. Non mais !!

 

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires