Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 00:16

Expansion de l’industrie chinoise dans la construction automobile

Une délégation en prospection à Mostaganem

La wilaya de Mostaganem a reçu la visite d’une délégation forte de près d’une dizaine de personnalités chinoises, dont des hauts responsables de la firme de fabrication automobile JMC.

Les hôtes de la wilaya, qui ont été reçus par Madame le wali sont venus en prospection dans l’intention de concrétiser le projet de la mise en place d’une zone de coopération industrielle algéro-chinoise. Une zone qui requiert une assiette foncière de l’ordre de 30 à 50 hectares.
Dans une première étape, le constructeur chinois compte réaliser une usine de montage de véhicules utilitaires et de tourisme. Accompagnée par le directeur de l’Agence foncière de la wilaya et du directeur des services agricoles, la délégation a visité de nombreux sites localisés à Mesra, Fornaka et dans la plaine des Bordjia susceptibles d’abriter le projet. Les visiteurs n’ont pas manqué de manifester un vif intérêt pour la région, quant au dynamisme de l’activité agricole, des opportunités de développement du secteur industriel, mais surtout de la disponibilité d’importantes infrastructures que sont le port de commerce de la ville, de l’aérodrome et de la proximité des grandes voies de communication. JMC Landwind, Jiangling Motors Landwind en l’occurrence, est un jeune constructeur automobile chinois. C’est une firme née il y a quelque quatre ans de l’alliance de deux constructeurs bien connus en Chine : Chang An Automobile et JiangLing Group. Le premier était leader dans le domaine des petites voitures citadines, le second vendait des véhicules utilitaires sous sa propre marque.  Puissante, décomplexée, imaginative, mais surtout grâce à son redoutable atout d’un coût notoirement accessible, la voiture chinoise ose concurrencer, voire défier, les plus prestigieux constructeurs de par le monde. Lentement, mais sûrement, la Chine semble en bonne voie pour détrôner les marques françaises de leur propre fief maghrébin. En s’inquiétant, outre mesure de la situation sécuritaire, les constructeurs français dont le prestige de la robustesse de leurs véhicules perd énormément de terrain, risquent de payer fort le prix de leur réticence. La réalisation d’une usine de montage à la porte de leur continent profile une menace réelle. La Chine est en marche ! Pour relancer leurs industries, les Chinois ne semblent point rechigner quant à l’exportation de leurs technologies.
De son côté, l'Algérie occupe une place particulière dans l'histoire de la coopération sino-africaine. Depuis plusieurs années, la Chine fait preuve d’une volonté manifeste d’établir avec elle des relations de coopération stratégique, nourrissant l’ambition de conquérir non seulement le marché local ou maghrébin, mais également continental et outre-méditerranéen. Ainsi, à la faveur de l’amélioration de la situation sécuritaire en Algérie, les échanges algéro-chinois connaissent une expansion particulièrement dynamique ces dernières années.

Source l’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires