Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 23:49

La meilleure parade contre les séismes

«Le respect des normes de construction»

 

50 secousses telluriques se produisent chaque mois sans qu’on s’en rende compte

seisme.jpg

 

Le mouvement sismique dans la région nord de l’Algérie est constant, du fait du choc continental, notamment de l’Afrique et d’Asie.

Quelque 50 secousses telluriques se produisent chaque mois. Celles-ci n’atteignent pas la magnitude 3 sur l’échelle de Richter. Raison pour laquelle 90% de ces secousses se produisent sans qu’on le sache. C’est ce qu’a indiqué, hier, Abdelkrim Yellès, directeur du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) , lors de son passage sur les ondes de la Chaîne I de la radio nationale.
L’invité de l’émission « Fi el wadjiha » a fait savoir qu’à chaque séisme induit automatiquement des répliques, et que ces dernières ne sont pas intenses. Tout en affirmant que notre pays n’est pas épargné par d’éventuels tsunamis en Algérie, le même orateur expliquera que comparativement aux pays asiatiques, l’Indonésie notamment, notre pays n’est pas en zone rouge.
Dans ce cadre, il ajoutera que la région orientale de la Méditerranée est plus exposée au tsunami que celle de l’ouest. Tout en rappelant que le mouvement des plaques tectoniques est à l’origine des séismes, le responsable du CRAAG dira que la côte, autant que les hauts plateaux sont les plus concernés par le mouvement sismique. Interrogé sur l’existence, en Algérie, d’une région beaucoup plus exposée qu’une autre au séisme, M. Yellès estime qu’il n’y a pas de wilaya présentant plus de risques qu’une autre. Pour ce qui est de l’étude secrète qu’aurait réalisée une agence japonaise spécialisée, il réfutera l’existence d’une telle étude, déclarant qu’« on travaille en collaboration avec une équipe japonaise, et que nous avons conclu que toute les villes du nord de l’Algérie sont sujettes au séisme ». Dans le même sillage, il fera remarquer que depuis le séisme dévastateur de Chlef et de Boumerdès, des lois furent promulguées.
Celles-ci ont trait au respect des normes de construction. Ainsi, les particuliers sont sommés d’entreprendre des études de sol avant qu’ils construisent leurs maisons, tout comme ils sont tenus de les assurer contre les catastrophes naturelles, telles les inondations par exemple. Pour M. Yellès, la sensibilisation est nécessaire, voire primordiale. L’enfant étant l’avenir, le CRAAG a investi dans ce créneau. Depuis quelques années, a-t-il précisé, « nous avons mis en place un programme de sensibilisation en collaboration avec la Protection civile et le ministère de l’Education.
Le programme en question a touché plus de cent mille élèves ». Au sujet du satellite Alsat 1, lancé récemment, M. Yellès dira que celui-ci permet à l’Algérie de réaliser des études dans plusieurs domaines, grâce notamment aux images satellitaire.
Dans deux à trois années, a-t-il déclaré, un autre satellite sera lancé, et qui sera d’un grand apport, notamment en matière de prévention contre les catastrophes naturelles. Pour ce qui est du budget alloué par l’Etat au centre dont il a la charge, Abdelkrim Yellès reconnaîtra qu’il est conséquent, et que l’Algérie a mis à la disposition des parties concernées tout le nécessaire.

 

Source Horizons

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bonjour Akif,<br /> Si vous étiez un peu plus loquace je pourrais vous répondre<br /> L'Algérie est trop exposée pour ne pas prendre des mesures de précaution lors de la construction comme cela a été le cas pendant trop longtemps<br /> Certaines plages ont été pillées pour récupérer le sable de mer et y bâtir<br /> Regarder la nuit dernière en France, un pays moins exposé que le votre a fait l'objet d'un tremblement de terre dans les Alpes maritimes<br /> Et puis j'en ai tellement connu lorsque je vivais à Hussein-Dey <br /> Je me souviens particulièrement de celui d'Orléansville / Chlef en 1954….Je venais juste d’y passer en revenant d’Oran<br /> alors oui c'est bon mais il faut être vigilant<br /> Cordialement,<br /> Le Pèlerin
Répondre
A
Je pense que c'est bon l Algérie
Répondre