Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 06:43

Liberté livre les axes du futur projet de Paris

Les propositions de Sarkozy pour l’union Méditerranéenne

undefined

L’ambitieux projet de l’union pour la Méditerranée de Nicolas Sarkozy, revu et corrigé par les dirigeants de l’Union européenne, a fait l’objet ce jeudi d’un accord à Bruxelles à la faveur d’un sommet européen.

La grande réunion économique, politique et culturelle entre les pays de la Méditerranée avait, faut-il le souligner, subi un subtil glissement sémantique, illustrant la concession faite à Angela Merkel, puisqu’il ne s’agit plus d’une “union méditerranéenne” qui devait en principe réunir seulement les 22 pays du nord et du sud riverains du bassin, mais d’une “union pour la Méditerranée” qui rassemblera désormais 39 pays : les 27 de l’Union européenne et 12 pays du sud de la Méditerranée (Algérie, Mauritanie, Maroc, Tunisie, Libye, Égypte, Jordanie, Turquie, Liban, Syrie, l’Autorité palestinienne et enfin Israël). C’est au prix d’une version, dont les objectifs ont été revus à la baisse, avec toutefois des projets concrets, qui démontrent que l’idée est grosse d’une valeur ajoutée, que le président français a réussi à vaincre les réticences de ses pairs européens. Liberté a réussi à se procurer un document qui définit les grands axes sur lesquels va reposer cette union pour la Méditerranée plus efficace, selon son initiateur, que les politiques européennes actuelles. Il faudra peut-être souligner que de nombreux gouvernements, dont l’Algérie, associés à cette idée, demandaient d’abord à voir avant de se prononcer.
En effet, tout le monde était curieux de savoir ce que recouvre exactement cette union de la Méditerranée. Et il semble bien que c’est désormais chose faite, du moins dans les grandes lignes. Ainsi cinq à dix projets concrets “bien avancés”, note le document en notre possession, pourraient être lancés le 13 juillet prochain, lors du premier sommet de l’union pour la Méditerranée (UPM). Des projets auxquels ne sauraient ne pas souscrire les pays associés à l’idée de Nicolas Sarkozy puisqu’ils consistent surtout à préserver l’avenir des générations futures vivant au nord et au sud du bassin. Parmi les idées généreuses véhiculées, retenons le projet éminemment écologique de dépollution de la Méditerranée : il s'agit de réhabiliter d'ici à 2020 l'environnement de quelque 130 sites “sales” recensés sur l'ensemble du pourtour méditerranéen. Un autre projet aussi généreux à retenir, celui de l’eau potable. Un projet qui consiste à améliorer l'accès à l'eau dans l'ensemble de la zone méditerranéenne. C’est à travers de nombreux projets existants, comme la construction de canaux d'adduction d'eau entre la mer Morte et la mer Rouge ou l'utilisation de nappes phréatiques en Libye, que l’union pour la Méditerranée compte éloigner le spectre de conflits futurs dont l’eau sera la source.
Autre projet concret, celui à travers lequel l’union va s’atteler à développer un plan solaire méditerranéen : il consiste à développer le recours à l'énergie solaire dans les pays du Sud. Rappelons en ce sens l’intérêt manifesté par les Allemands et les Français pour le Sahara algérien. Les responsables algériens ont tôt fait de saisir la balle au bond pour entrevoir autrement l’après-pétrole. Preuve en est le projet de réalisation d’un câble électrique long de 3 000 km devant relier Adrar à la ville allemande d’Aachen. Une occasion donc qui peut rapporter gros pour notre pays avec une production industrielle d’énergie solaire dont la demande se fait de plus en plus insistante sur le Vieux continent.
Par ailleurs, l’union pour la Méditerranée compte promouvoir ce qui est appelé “les autoroutes de la mer” : déjà évoqué dans le livre blanc sur les transports publié par la Commission européenne en 2001 ; ce projet vise à multiplier les liaisons maritimes entre les différents ports méditerranéens pour “développer les échanges commerciaux”. La jeunesse est également l’objet de préoccupation de cette union puisque parmi les projets retenus, il y a la création d’un office méditerranéen de la jeunesse. L’économie et la recherche scientifique font également partie de la feuille de route qui va être discutée en juillet prochain.
En effet, il est question de la création d’une agence méditerranéenne de développement de petites et moyennes entreprises (PME) et le développement d’un espace scientifique méditerranéen avec la promotion des liens entre les centres de recherche et de formation des pays du nord et du sud de la Méditerranée. Enfin, le dernier projet retenu consiste en la mise en place d'un centre méditerranéen de protection civile afin de “mutualiser” les moyens d'intervention en cas de catastrophe naturelle (séismes, incendies de forêts).

Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires