Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 06:20

  Sexualité – Les Fantasmes de Madame 

À chaque femme ses fantasmes, plus ou moins fous, plus ou moins sages, mais toujours renouvelés. Petit voyage dans l’imaginaire érotique féminin...  

1. Jour et nuit Quand les femmes fantasment-elles ? Eh bien, nous fantasmons toute la journée ! Dans les transports, devant la télé, etc., en gros, dès que notre esprit vagabonde. Pas besoin d’un film X ou d’une revue érotique… nous avons de la chance ! Notre imagination suffit à elle seule à alimenter nos fantasmes. Et les rêves érotiques sont le moyen le plus fréquent, car nous y oublions nos inhibitions… seulement, ces fantasmes-là restent souvent inconscients ou réprimés.
2. Sages fantasmes
En effet, la plupart d’entre nous avons des fantasmes sages et avouables. Faire l’amour avec notre compagnon dans une situation romantique, pétales de roses et chandelles, chez nous, etc. Et même lorsque l’imagination décide de se rebeller, elle ne va pas très loin : fantasmes de meules de foin, de jacuzzi ou de portes cochères, le cinéma nous a précédées…
3. Inhibées : pourquoi ?
Ces fantasmes, très "classiques", reflètent l’éternel féminin. Notre imaginaire n’a jamais évolué. Depuis toujours, nous rêvons de faire l’amour sur une plage avec notre compagnon. Et même si, souvent, nos fantasmes sont un peu plus osés que dans la "vraie vie", nous restons inhibées, nous interdisant d’en parler ! Ce "conservatisme" est dû, selon le Dr Waynberg, au fait que le fantasme est un équilibre entre souvenirs, fiction et goût de l’interdit. Le tout conditionné par les normes sociales et individuelles.
4. Conditionnée : Les fantasmes à la mode
Oui, c’est vrai, certains fantasmes paraissent téméraires, originaux, désinhibés. Mais, les trois quarts du temps, ces fantasmes sont, bizarrement, partagés par beaucoup de femmes, et en perdent donc leur sel. Car il y a une "mode" des fantasmes ! Ils sont conditionnés par les médias et l’évolution générale des mentalités. Peu de désobéissance civique, donc, et beaucoup de "rébellion adolescente" nous dit le Dr Waynberg.
5. Passage à l’acte
Es
t-ce que les femmes réalisent leurs fantasmes ? Et si oui, qu’est-ce que ça change ? Tout d’abord, si l’on songe à réaliser un de ses fantasmes, la première question à se poser est : "Que vais-je penser de moi après ?" Et attention car, réaliser son fantasme, c’est le condamner à ne plus en être un ! L’imagination, parfois, fait plus de miracles que le passage à l’acte. Commencer par en parler, peut-être, à son compagnon, et s’il partage le même fantasme… foncer !
6. Fantasmes préférés
Voici quelques-uns des fantasmes préférés de ces dames : faire l’amour dans un endroit insolite comme une piscine, un cinéma, un train ou encore faire l’amour sauvagement, que l’initiative vienne de l’homme, ou de la femme ! Beaucoup d’entre nous fantasmons sur notre compagnon. Mais sur qui d’autre ? Avec une femme, avec un inconnu, avec plusieurs hommes en même temps ou avec un "homme exotique". Et pourquoi pas !
Faire fantasmer les hommes
C’est bien joli tout ça, mais un des fantasmes les plus tenaces, et l’un des plus réalisables, est celui de faire fantasmer les hommes. Notre homme d’abord, mais aussi le désir impérieux de séduire, de plaire, d’être irrésistible. Il n’y a pas de méthode miracle, pas de conseil absolu. Rester soi-même, être à l’écoute de ses désirs, le surprendre. Garder une part d’ombre, de mystère. Oser sexuellement, sans se soumettre. Ils sont vraiment exigeants, ces hommes !
Source Senior Planet
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires