Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 16:31
Art contemporain. L’exposition «dreamtime» a été inauguree samedi au parc de la préhistoire de tarascon. première etape d'un mariage au long cours.

 

 

C'est une mise en bouche. L'exposition inaugurée samedi après-midi au musée de la préhistoire de Tarascon-sur-Ariège est le premier lever de rideau d'une longue et fructueuse collaboration entre la résidence d'artistes Caza d'Oro au Mas-d'Azil, les Abattoirs de Toulouse et le parc de Tarascon-sur-Ariège.
Un projet transculturel et transhistorique qui repose sur un dialogue inédit entre artistes contemporains, préhistoriens, anthropologues et philosophes. Un aréopage comblé par une année de collaboration étroite. « Un fantasme », se lâche même Pascal Pique, directeur pour l'art contemporain et la diffusion régionale aux Abattoirs. « Ce travail représente une source d'inspiration et une énergie étonnante. J'espère que ça se poursuivra ». Le directeur régional chargé des affaires culturelles, Dominique Paillarse, qui était en déplacement au musée, tire son coup de chapeau à l'initiative. « Ce couplage entre la Caza d'Oro et les Abattoirs est formidable, et il faut que cette exposition donne un coup de projecteur au musée de la préhistoire, qui est un site très riche pour toute la famille », déclare-t-il. Même volonté de mise en avant du patrimoine pour Alain Duran, vice-président du conseil général délégué à la culture : « Le goût de voir, de sentir est de notre devoir d'élu. Le volet éducatif est aussi très important via ces initiatives culturelles. On veut se tourner vers la jeunesse et faire en sorte qu'ils n'aient pas qu'une tête bien pleine, mais bien faite ».
Cette exposition inaugurale du programme DreamTime réunit des œuvres créées dès 2007 au Mas d'Azil (Carole Douillard, Julien Blaine), ainsi que des pièces des collections des Abattoirs (Miquel Barcelo, Antoni Tapies, Titi Parant). Artiste indépendante, Carole Douillard a été invitée par la Caza d'Oro en 2007. « J'ai produit des pièces en relation avec mon domaine de travail, qui est le corps et la performance. Ce travail m'a pris environ cinq mois. Ce fut une belle aventure humaine entre tous les artistes », commente-t-elle.

Un second volet d'inauguration a egayé l'après-midi, au musée de la préhistoire du Mas-d'Azil cette fois. Il s'agit de l'exposition « Voix » d'Eric Hurtado. Le photographe et cinéaste présente les travaux photographiques qu'il a effectués dans la grotte du Mas-d'Azil lors de sa résidence à Caza d'Oro début 2008.
Le projet DreamTime doit donner dans les mois à venirà plusieurs résidences et restitutions sous forme d'expositions, de publications ou de performances liées aux différents sites patrimoniaux de référence du département : parc de la préhistoire, grotte et musée de la préhistoire du Mas-d'Azil, grotte de Niaux et de Bédeilhac. À l'été 2009 est prévue une grande exposition en diptyque qui sera présentée sur les deux sites du Mas-d'Azil et des Abattoirs à Toulouse.
Exposition « DreamTime, grottes, art contemporain et transhistoire » jusqu'au 25 septembre au parc de la Préhistoire de Tarascon-sur-Ariège. -Exposition « Voix » de Eric Hurtado, jusqu'au 14 juillet au musée de la Préhistoire du Mas-d'Azil.

Source / La Dépêche du Midi 
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires