Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 07:45

Le Viagra – les Femmes en sont – elles satisfaites

 

 

Depuis 10 ans, 35 millions d’hommes ont pris du Viagra. 96 % d’entre eux sont satisfaits. Mais qu’en pensent leurs partenaires ? Le point avec le Dr Marie Chevret, médecin sexologue

1. Les hommes satisfaits, mais …   

Selon le Dr Béatrice Cuzin, urologue pour le laboratoire Pfizer : "93 % des hommes affirment que le Viagra a amélioré leurs érections, et 70 % se déclarent satisfaits ou très satisfaits". Seulement voilà, leurs partenaires sont-elles comblées, elles ? Même si pour 96 % des Français, la satisfaction de l’autre pendant l’acte amoureux reste primordiale, peut-on en conclure pour autant que le sildenafil, et plus généralement, les traitements des troubles érectiles apportent vraiment un plus à la gent féminine  

2. Les femmes souvent à l’origine du traitement !

Les femmes ont aujourd’hui en moyenne 4 partenaires au cours de leur vie (contre 3 en 1992, 2 en 1970), et le nombre de leur rapports sexuels augmentent (7,3/mois versus 5,3/mois en 1992) ! "Plus libérée sexuellement, ce sont elles qui poussent désormais leurs partenaires à prendre du Viagra", explique la sexologue et psychiatre Marie Chevret. Résultat : face à une panne d’érection, près de 7 Françaises sur 10 conseillent à leur moitié de recourir à des traitements, et 9 sur 10 les invitent à consulter un médecin. Reste à savoir si cette démarche donne à leurs yeux des résultats probants…

3. Les femmes sont comblées… si elles sont associées !

D’après l’urologue Béatrice Cuzin, médecin associé aux enquêtes Pfizer (laboratoire qui fabrique le Viagra), "la satisfaction sexuelle des femmes est extrêmement augmentée entre le début et la fin du traitement" ! Selon cette étude, le score féminin de satisfaction sexuelle passe de 12,3/30 à 20,6/30 après médication ! Toutefois, ces résultats doivent être nuancés. Les participantes avaient toutes accompagnées leurs conjoints lors de la prescription... Ce qui change la donne ! La réussite des inducteurs d’érection semble dépendre de la communication dans le couple. "Quand la femme ne consulte pas avec son partenaire, le traitement échoue le plus souvent ou est abandonné", explique le Dr Marie Chevret, sexologue et psychiatre.

4. Viagra = plus de préliminaires…

La prise du Viagra améliorerait la durée et la qualité des préliminaires… ce qui n’est pas pour déplaire aux femmes ! Lors de la prescription, les médecins précisent la nécessité de ces pratiques qui augmentent le désir… désir sans lequel le sildenafil ne donne aucun résultat ! "Le fait d’insister auprès des hommes sur l’importance de la stimulation sexuelle pousse la gent masculine à faire durer les préliminaires", précise le Dr Marie Chevret, sexologue… Mais, il y a une autre explication : "Il faut une heure avant que le médicament ne produise son effet… Ce délai est souvent l’occasion pour le couple de se rapprocher, et pour les hommes de se consacrer davantage aux caresses", explique Diane Brouillette, biologiste et sexologue canadienne.

5. Le Viagra stimulerait le désir féminin !

Les laboratoires ont tenté il y a quelques temps d’adapter des inducteurs d’érections à la baisse de libido féminine, notamment à la ménopause… Les études n’ont pas donné de résultats probants et ces médicaments ne sont toujours pas prescrits aux femmes. A quoi bon ? Il semble qu’ils augmentent par ricochet, le désir féminin. Certaines femmes se mettent en cause en cas de troubles érectiles de leur partenaire... "Grâce au Viagra, le couple sort de l’échec et du silence. La femme parvient alors à retrouver du désir, ce qui stimule son amant…", explique le Dr Marie Chevret, psychiatre et sexologue.

6. Viagra = meilleure entente sexuelle !

Evidemment, ni le Viagra (sildenafil), ni les autres molécules anti troubles érectiles n’ont d’effets miraculeux ! Mais outre qu’elles peuvent restaurer l’érection, elles concourent souvent à ramener l’harmonie au sein du couple... y compris l’harmonie sexuelle ! En fait, si le plaisir diminue du côté de la femme, ce n’est pas toujours à cause d’érections moins durables, mais parce qu’un homme qui a des troubles érectiles se sent déstabilisé... Il est de mauvais poil, insiste pour faire l’amour… Résultat : sa partenaire stresse et culpabilise, ce qui gâche son plaisir !

 7. Le Viagra rend-il la femme inutile ?

Pour beaucoup de femmes, les érections dues aux médicaments inducteurs ne sont pas "naturelles". Elles croient qu’elles deviennent mécaniques et n’ont plus rien à voir avec le désir. Résultat : certaines femmes pensent que leur partenaire n’a plus besoin de stimulation et se sentent soudain inutiles… à tort ! Car Viagra, Cialis ou Levitra ne donnent lieu à une érection que si l’homme est motivé, que si le désir l’anime ! En fait, seules les injections intra-caverneuses dans le pénis entraînent des érections artificielles. "Le rôle de la femme est donc essentiel !", insiste le Dr Marie Chevret, sexologue et psychiatre.

8. Le Viagra, synonyme d’infidélité ?

Face à la reprise de l’activité sexuelle de leur partenaire, beaucoup de femmes craignent d’être délaissées, voire trompées ! Toutefois, "le Viagra ne pousse pas à l’infidélité", assure la sexologue Marie Chevret. C’est même l’inverse ! "Les hommes qui connaissent des troubles de l’érection, même traités, cherchent moins à tromper leurs femmes avec des partenaires plus jeunes, car ces troubles sont généralement associés à l’âge", précise la sexologue.

Source Seniorplanet

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

mayssa 16/05/2014 10:19

Un medicament pour les femme froide