Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 07:31

La France prête à envoyer deux navires militaires en Birmanie

La France ne compte pas se désintéresser de la Birmanie. Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a donné l'ordre mercredi à deux navires militaires français de se tenir prêts à faire route sans délai vers les côtes birmanes pour délivrer une aide humanitaire d'urgence. Les deux navires, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral et la frégate Duplex, participent actuellement à un exercice humanitaire avec la marine indienne.

Un projet d'autant plus urgent que selon la chargée d'affaires américaine en Birmanie, Shari Villarosa, le bilan du cyclone pourrait dépasser les 100.000 morts «dans la région du delta».

Echec de la proposition française à l'ONU

Plus tôt, Bernard Kouchner avait déclaré qu'il souhaitait que le Conseil de sécurité des Nations unies adopte une résolution qui «imposerait» au régime birman de laisser passer l'aide internationale destinée aux victimes du cyclone Nargis.

En vain. L'ambassadeur de France à l'ONU, Jean-Maurice Ripert, a indiqué qu'il avait échoué à imposer ce projet lors d'un compte-rendu de la situation par le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les affaires humanitaires, John Holmes.

Il a vivement déploré que cette proposition ait été repoussée «par certains pays qui estiment que la question n'est pas du ressort du Conseil de sécurité». «Nous sommes très déçus», a-t-il dit sans préciser quels étaient ces pays. De source diplomatique, on a indiqué qu'au moins cinq pays sur les quinze membres du Conseil s'étaient opposés à la proposition française, l'Afrique du Sud, la Chine, la Libye, la Russie et le Vietnam.

«Un effet de manche»

Un refus qu'avait anticipé François Raillon, spécialiste de l'Asie du Sud-Est. «L'ONU peut intervenir au nom du maintien de la paix en cas d'agression d'un pays par un autre, mais pas plus. L'ingérence est contraire à la charte des Nations unies qui prône la souveraineté des Etats», indique-t-il.

Selon lui, la Chine s'oppose parce qu'elle pourrait être visé à son tour au sujet du Tibet et la Russie parce qu'elle soutient le régime birman et qu'elleil lui vend des armes.

L'aide parvient au compte-gouttes

L'aide internationale ne parvenait ce mercredi qu'au compte-gouttes aux millions de Birmans privés de nourriture, d'eau, d'abri. Des travailleurs humanitaires sont encore bloqués aux portes du pays, aucun nouveau visa n'ayant été accordé cinq jours après le passage du cyclone. Des experts ont mis en garde contre les risques imminents de crise sanitaire.

Les militaires birmans, qui exercent un pouvoir sans partage sur le pays depuis 1962, ont juste accepté le principe d'une aide internationale et donné leur feu vert à un avion transportant du matériel d'aide humanitaire et une première petite équipe du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU. Mais les Etats-Unis ont affirmé être toujours en attente d'une réponse à leur offre d'assistance.

Source 01Net

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires