Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 23:00
Des vacances à Bejaïa en Algérie…Pourquoi pas.. !!!
100-0748.jpg
 

J’ai passé quelques jours merveilleux à Bejaïa et je les ai relatés au travers de l’un de mes blogs...J’ai trouvé ce récit sur Bahdja.com et je n’ai pas pu résister au plaisir de vous le transmettre

Votre Serviteur à Bejaïa en bas à droite au Cap Carbon

100-0754.jpg

Début de citation

Des plages miraculeusement sauvages, des terrasses où l'on savoure un soleil déjà chaud, de belles cascades… Découvrez les rivages qui correspondent à vos désirs d'été. Escapades secrètes, familiales, en mer ou en forêt: offrez-vous des vacances de rêve à Béjaïa.

L'eau flirte avec les 32 degrés, les plages sont sauvages, tout comme les ruelles des plus beaux villages. Allez d'abord vers l'Ouest et vous avez l'embarras du choix entre les plages de Boulimat, Saket , Thala Guilef, Taïs, Tighramt, Ouadas …

Ceux qui cherchent un peu d'animation peuvent toujours pousser jusqu'aux plages de la corniche-est: Alors, pour varier les plaisirs, ne manquez pas d'aller poser votre serviette sur les magnifiques plages d’Aokas, ou encore Souk El Tenin ou encore Malbou.

A Tichy, il faut aller en fin de journée pour profiter au mieux de cette plage de sable, loin d'être immense… et pas franchement secrète. La cause de cette notoriété? Un village familial et touristique baptisé Capritour.

Situé à 16 km de Béjaïa sur la splendide côte Est, l'établissement propose des activités nautiques pour pas cher (250 DA). Mais ne ratez surtout pas la somptueuse jetée de l'arrière port de Béjaïa. Vous y croiserez des pêcheurs assis sur les grands rochers, point de rendez-vous des anciens, ou on reste sans voix devant les reflets jaune et orange, du soleil sur la mer, qui semble se détacher du ciel parsemé de nuages rougeoyants.

Autre célébrité à Béjaïa : les fameuses cascades de Kafrida, à une quarantaine de kilomètres sur la route nationale menant vers Sétif. La route elle-même est une petite merveille : elle serpente le Djebel Babor, classé Parc National, perchés à 2004 m sur les Gorges de Kherrata. Vertigineux!

Mais si vous préférez rester pas loin de la ville, alors une seule destination: l'Hôtel des Cimes: situé sur une colline et caché par un espace verdoyant, en contrebas, le bleu infini de la mer. L'on peut admirer l'imprenable vue donnant sur le port. C'est l'un des privilèges réservés aux hôtes de cet hôtel blanc accroché aux falaises. Un sentier contourne la falaise vers l'anse des Aiguades.

Un peu plus bas, une des merveilleuses plages hyponyme. Plus haut, à une quinzaine de kilomètres de pente sinueuse le site de Yemma Gouraya. On y aperçoit un Fort érigé par les Espagnols. Si l'expérience vous tente, sachez qu'il faudra gravir une infinité de marches avant de jouir du spectacle fabuleux qu'offre les lieux, inondé de lumière, au sommet de l'édifice à 660 m d'altitude. Au bout du parc, en contrebas, la grande bleue.

Si vous rêvez de calme absolu et de nature, la route du Cap Carbon sera le havre idéal, l'escale parfaite... Le chemin descend en pente douce via un joli tunnel, jusqu'à la mer. L'un des sentiers remonte vers le Pic des Singes, l'autre descend jusqu'aux flots pour ensuite remonter au sommet du Cap qui abrite le phare. Et, tout autour, le calme.

Pour installer votre pique-nique, vous n'avez que l'embarras du choix: Empruntez la route longeant la cote vers Tizi Ouzou et faites escale dans le magnifique site du Cap Sigli, (40 km à l'Ouest de Béjaïa.) De là, jusqu'à Azzefoun une beauté sauvage marque le circuit. Découvrez aussi les villages perchés au charme immuable.

A Adekar, les petites maisons aux toits de tuiles qui entourent la place principale du village, semblent défier le temps. Envie d'aller vous balader au milieu de la forêt. Un peu plus loin, Yakouren, classé parmi les plus beaux villages d'Algérie, avec ses rues pavées et ses ravissants passages voûtés, offre du haut de sa forêt un panorama époustouflant.

Empruntez aussi la route des Cèdres qui passe par Toudja (22 km), village reçoit l'eau par un canal datant de l'époque romaine. Envie de revisiter l'histoire? Vous avez le choix entre, la Casbah et le vestige de la muraille Hamadite. Et, ne ratez surtout pas de faire vos émouvantes photos de famille.

Fin de citation

Source Bahdja.com

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

une touriste toujours 27/12/2010 12:09



Merci quand même, l'Algérie vous plait a ce que je vois, je verrais comment c'est quand j'y serais.


 



Le Pèlerin 27/12/2010 16:43



Bonjour Touriste


Je reste à votre disposition comme je vous l'ai signifié


Cordialement,


Le Pèlerin


 



Une touriste qui aimerait voir Béjaia 26/12/2010 22:59



Est ce que l'hôtel des cimes aurait un site internet? comment l'avez vous trouver?Quels sont les services qu'il propose? Cela m'interresse, si vous pouviez me répondre.



Le Pèlerin 27/12/2010 06:45



Bonjour Touriste,


Je ne connais pas l'hôtel des cimes


Lorsque je me suis rendu dans la région, j'ai été hébergé par un ami qui habitait Tichy,
tout près de Bejaïa


Je suis désolé de ne pas pouvoir vous apporter les précisions demandées


Cordialement,


Le Pèlerin


 


 



sala 08/11/2010 10:53



Oh pélerin tes mots sont bien pesés et remplis de politesse. 


 Cette histoire de vache me rappelle une autre véridique que j'ai vecu avec un faux "ami" kabyle habitant la ville de Koléa et possédant une parcelle de terrain de 3
hectares dans un lieu-dit '"Mlata" à quelques 4 Km de la ville cotière d'Azzefoun! Un endroit parasidiaque qui m'a sublimé! Mer en face, Montagne derrière et verdure! Une région aussi
msublime que j'ai connu en 2004 et que je continu à visiter jusqu'à aujourd'hui! !


 Je faisais des tournée chaque quinzaine moi qui suis amoureux de tout ce qui est merveille! La montagne, la mer et la campagne qui coxistent!  Un jour j'ai rencontré une personne
de la bas qui ma proposé une idée de faire de l'élevag des veaux et des brebis pour les engraisser et les vendre aux bouchers de la région! Sans évaluer la chose j'ai donné ma
réponse positive! mais helas ce monsieur est apparu sur son vraix visage, il s'averait que c'est un escros et l'histoire est un peu longue!  J'ai déboursé environ 60.000 euros que je
lui versé par sitauation pour soit-disant acheter des "foins et payer deux travailleurs" qui les a ramené du fin fond de la kabylie. Ces derniers m'ont confie qu'ils
les payerais que rarement! meme la nourriture que le ramene d'Alger pour eux retourne chez cet escroc chez lui! !


 Aprés plusieurs va et viens à Azzefoun le sieur Med Ameziane est souvent absent de sa demeure et meme à son domicile à Koléa!!!!! 


 Voila c'est ma naiveté qui m'a fait perdre si compte cette argent aujourd'hui environ 120.000 euros! cela! Et depuis cette date de novembre 2004 à ce jour j'ai pu récuperer seulement
la moitie des 60.000 euros! Aujourd'hui aprés des querelles avec cet escroc, il m'a promis le reste prochainement! Voila l' histoire qui ma ramené dans cette ville! L'amitiée oui
mais la vigilance est éternelle comme disait un ex-président US! 


Au sujet du Nahd, il me semble qu'elle a évité une crise latente cette semaine! et que cette victoire de 4à0 contre le SAM est venu au bon moment pour l'éviter! Ca a fait du bien pour
le groupe, mais attention les dirigeants actuels ne sont pas à leur place et qu'ils cherchent que leur profit!


 Ah ce NAHD des années 80 et 90! quelle stature! je me souviens pendant des rencotres que j'assistais au stade El Annassers et Zioui, une image qui reste figée dans mon esprit est celle
du grand feu Jean Snella! avec son grand filet  rempli de ballons qui accompagné ses joueurs!


 C'était un grand monsieur avec feu Bahmane Abdelkadeur, il formait un duo de fer! Les Ouchen, Akkak, feu Khédis, Fergani, Zarabi, Guenoun, Ighil, Mezedjri, Naim et aussi la génération
des Madjer, Merzekane, Ait Hocine, Lazazi et d'autres! quelle équipe mais dommage aujourd'hui ces gens bénévoles et ses dirigants hors pairs tels, Sliman Hofman, Belamine, Fez, Bensaim, ne sont
pas de ce monde !  


Récemment J'ai discuté avec Rachid Mekhloufi de l'avenir du foot-ball en Algérie, du Nahd et aussi du feu Snela, que selon Makhloufi Snela était son ami et celui qui
l'a ramené en Algérie sur insistance de feu Sliman Hoffman, ex-ministre, Moujahid et président du Nahd


Enfin, pardonne moi cher ami, j'ai un peu tardé, mais je pense vivement qu'on partage beaucoup de memes idées et choses en commun! ramène aussi si possible, Geneviève, il me semble
qu'elle est aussi native d'Algérie et veux le découvrir aujourd'hui, aprés des années d'absence! Slutations pour elle et amitiées sincères!  


Amicalement!



Le Pèlerin 09/11/2010 06:39



Salut Sala,


Oui je vois que sur la majeure partie des sujets nous partageons la même approche voire
même la même naïveté qui nous conduit parfois à faire une confiance un peu trop aveugle à autrui


J’ai moi aussi laissé des plumes dans une aventure similaire à la tienne mais jamais le
montant que tu évoques de ton  côté


Alors n’oublie pas …tu veux faire construire une maison ….Soit vigilant ; les mêmes
causes produisent les mêmes effets…. car là aussi tu risques d’y laisser des plumes


En ce qui concerne ce coin de Kabylie, cela me rappelle mers Pyrénées…Je les ai en face de
moi et je n’ai qu’à tourner la tête pour la contempler


Confiance mais aussi vigilance…


Geneviève….Cela fera partie d’u autre débat…


Je te salue mon cher Sala


A l’un de ces quatre et bonne chance dans la réalisation de tes projets


Amicalement,


Henri



Sala 07/11/2010 16:17



Ah mon ami Henri moi aussi je me suis tombé sur la beauté de cette région merveilleuse! et j'ai décidé de repasser à Béjaia les saisons prochaines. Voila ça fait exactement une décennie que
je profitait du plaisir de Béjaia et ses merveilleuses plages!


La première visite remontait à 1998 ou je voulais louer un appartement, mais en dernier moment j'ai loué un bangalow dans le complexe touristique de "Jorf El Tourba" à Melbou! C'était
merveilleux!


 L'année suivante c'était les complexe de Saket, puis l'année d'aprés c'était Capritour, et je suis retourné en 2005 à Melbou! J'ai tombé sous le charme de cette région
oh combien attrayante et sa population accueillante !


En 2009, j'ai  décidé d'acheter un lot de terrain et j'ai trouvé un endroit impeccable entre Azzefoun et Sakkat c'est à Beni Ksila ou moi et mon ami on a décidé de finaliser l'opération
chez un notaire de Béjaia!  L'objectif est de construire une résidence d'été pour les vacances tout en préparant la retraite! 


  Et comme on dit chez nous la construction est bénie par le bon dieu, on est tombé sur un entrepreneur qui nous a arrangé pour qu'il entame la construction en collaboration avec un bon
architete de la région.


 Voila mon ami en visitant les blogs, dont le tiens je voulais t'informer de mon projet toi le "pelerin" qui ne cesse de visiter les endrois merveilleux!


 Mon ami (que je n'est pas encore l'honneur de rencontrer) je peux dés maintenant te dire que tu sera mon invité sans protocole!


 Vive le Nahd, Hussein-dey, Tipaza, et Béjaia! 


 Salut l'artiste!



Le Pèlerin 07/11/2010 22:07



Saut mon cher Sala,


Oui je me souviens avoir fait une viré à Bejaïa en 2005…Je m’étais régalé


Si j’ai repassé ce blog c’est parce que mon voisin, en Ariège, transporteur d’animaux
vivants y est


C’est la première fois qu’il s’y rend….Un travail vraiment difficile car il passe de
nombreuses heures sur les routes


Là il a été contacté par une personne d’origine maghrébine marié à une Française et vivant
près de Toulouse


C’est lui qui organise ce transport


256 veaux de 300 kg en moyenne


Il a affrété un ami possédant un camion équivalent


Le camion possède une remorque et l’ensemble fait 23 m de long sur deux niveaux


Je suis espanté de le voir travailler ainsi


Il parait qu’il y a un marché en Kabylie pour ce genre de fret vivant


Arrivé là bas les bêtes sont transportées dans des camionnettes qui ne peuvent transporter
plus de deux veaux


Cela fait 128 navettes


Il n’a pas de visa et devrait rester en zone portuaire


A mon avis il n’est pas près de revenir


Enfin s’il est satisfait il devrait le refaire assez souvent…


Je suis heureux que tu aies ce projet de construire quelque chose près de Bejaïa


Ce n’est certainement pas de l’argent perdu et les lieux sont magnifiques


Je te remercie pour ton invitation…Inch Allah


Je viendrai lorsque tu pendras la «cremaillère » expression typiquement française
…..En fin des travaux lorsque tu es prêt à l’haniter…Il est de bon ton de faire une fête


On attendra le temps qu’il faudra


Quant au NAHD 0/4 à l’extérieur….C’est beau…Ils pointent à la troisième
place…Chapeau


Je te remercie pout tout mon cher Sala


Aditiasts


……Expression ariègeoise qui veut dire Au reboir


Amicalement,


Henri



HALET 06/11/2010 10:10



ALGERIE, mon Amour, où es-tu ? Je mourai sans t'avoir revue ; mais tu étais trop belle pour y aller maintenant !



Le Pèlerin 07/11/2010 04:57



Bonjour Geneviève


Mourir frustrée tout le restant de sa vie c'est aussi une chose pas recommandable


Il y a de si jolies choses à voir et des gens si accueillants


Il y a de si jolies choses à y voir


Cordialement,


Henri