Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 23:41

La riposte graduée «n’est pas digne d’une société dans laquelle nous aimerions vivre»

Les protagonistes fourbissent leurs armes en vue de la grande bataille autour de la loi Hadopi contre le téléchargement illégal. Le magazine SVM a lancé une pétition pour appeler les députés à ne pas voter ce texte qui devrait passer au Parlement avant l’été. L’appel a déjà été signé par cinq parlementaires français et quatre députés européens.

Principale cible de l’appel de SVM, la fameuse «riposte graduée» qui prévoit des sanctions pouvant aller jusqu’à la suspension de l’accès à Internet pour un télé chargeur qui s’est fait prendre quatre fois. Le magazine considère que cette mesure cible les mauvaises personnes «les petits utilisateurs, ceux qui aiment la culture, achètent des disques, paient la redevance pour copie privée de leur matériel, et assistent en masse aux concerts».

Une sanction administrative, automatique et aveugle

Par ailleurs, la surveillance des réseaux indispensable pour traquer les internautes «n’est pas digne d’une société dans laquelle nous aimerions vivre», explique SVM. D’autant que la loi va «instaurer une infraction à laquelle correspondra une sanction administrative, automatique et aveugle, sans possibilité de défense réelle devant un juge»

Les députés socialistes Patrick Bloche et Christian Paul, déjà en pointe lors du combat contre la loi Dadvsi en 2004, ont apposé leurs signatures en-dessous du texte. Du côté du Parlement européen, le socialiste Guy Bono a aussi logiquement signé cet appel après avoir fait voter à Bruxelles un rapport censurant la «riposte graduée».

«Supprimer l'accès Internet à un jeune est une décision gravissime»: lire notre interview de Guy Bono...

Plus surprenant, le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a lui aussi apposé sa paraphe. Aucun membre de l'UMP n’a pour le moment signé ce texte, y compris Alain Suguenot qui avait ferraillé contre son propre camp en proposant un amendement instituant la licence globale à l’occasion de la loi Dadvsi.

Source JDN

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires