Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 06:22

Toulouse se positionne pour l'Euro de foot 2016


 

 


Conseil municipal. Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, a annoncé hier que la ville était candidate pour accueillir des matchs de l'Euro, qui pourrait avoir lieu en France dans huit ans.

Malgré le différend qui l'oppose à la fédération française de football (FFF) - la mairie veut lui faire payer une redevance pour l'utilisation du Stadium lors du prochain France-Paraguay - la ville de Toulouse est candidate à l'accueil de matchs de l'Euro de foot 2016 au Stadium si l'organisation du tournoi devait être attribuée à la France. Une déclaration de guerre pour une somme relativement modeste : une centaine de milliers d'euros à destination des petits clubs de quartier. Le risque de non-recouvrement sera couvert par une garantie, assurée par la mairie, le Crédit municipal et la Caisse des dépôts et consignations.

Malgré le différend qui l'oppose à la fédération française de football (FFF) - la mairie veut lui faire payer une redevance pour l'utilisation du Stadium lors du prochain France-Paraguay - la ville de Toulouse est candidate à l'accueil de matchs de l'Euro de foot 2016 au Stadium si l'organisation du tournoi devait être attribuée à la France. Le maire de Toulouse, Pierre Cohen a confirmé hier au conseil municipal qu'il participerait courant juin, avec l'adjoint aux sports, François Briançon, à une audition devant la commission « grands stades » lancée en janvier dernier par le ministre des Sports, Bernard Laporte, et présidée par Philippe Seguin.

Pour l'opposition municipale, la candidature toulousaine commence mal. Yvette Benayoun-Nakache, qui fait part de son « inquiétude de supportrice », redoute que la FFF ne tienne rancune à la mairie, coupable de vouloir taxer l'équipe de France le 31 mai prochain au Stadium. Une déclaration de guerre pour une somme relativement modeste : une centaine de milliers d'euros à destination des petits clubs de quartier. « La FFF ne manque pas de moyens, considère Pierre Cohen. On peut apporter un plus aux petits clubs de proximité qui ne brassent pas les sommes considérables du sport professionnel. » Pierre Cohen fait remarquer que « la France n'a pas joué à Toulouse depuis 1989 » et que le temps qu'elle revienne, « le président aura peut-être changé ». Sans préciser toutefois de quel président il s'agit…

stadium obsolète ?

Pour autant, le principal obstacle que pourrait rencontrer la ville de Toulouse, c'est son stade. D'ici 2016, le Stadium municipal pourrait devenir obsolète face aux enceintes sportives qui vont sortir de terre à Lille (50 000 places) ou à Strasbourg (40 000). Sans parler de l'OL Land à Lyon, un mastodonte de 60 000 places à l'horizon 2010.

Actuellement, le Stadium est le septième stade français en termes de capacité (37 000 places assises). Insuffisant pour espérer accueillir autre chose qu'un match de poule - un quart de finale de la Coupe du Monde de rugby avait ainsi échappé à la Ville rose. « On pourra accueillir des matchs mineurs », estime Pierre Cohen.

Source La dépêche du Midi

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires