Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 23:55

  Ne cherchez pas le dépaysement en destinations lointaines...
Vous l'avez en Ariège
   la cascade d'Ars 
A tous ceux qui rêvent d'horizons nouveaux et de terres vierges, l'Ariège, toute proche, offre de remarquables lieux d'exploration, des endroits uniques et authentiques où l'on se sent, tour à tour, aventurier des hauts sentiers, traqueur d'adrénaline, baroudeur des neiges, découvreur de mondes perdus... El où l'on est toujours le bienvenu.

Adossé aux cimes espagnoles et andorranes, ce vaste territoire, original et intact, de plaines, de montagnes et de lacs, se déplie du nord au sud en paliers successifs, de 300 à 3000 mètres. Avec des cirques et des vallées, des hameaux d'altitude qui ont gardé leur caractère et leurs traditions. Les montagnes y sont les plus préservées des Pyrénées. Les rivières, présentes partout, charrient de l'or et des truites.

Attachant, ce pays aux multiples facettes, des vertes prairies du Couserans aux accents méditerranéens du Mirepoix en passant par le pays de Foix est un formidable terrain d'aventure, où tous les défis deviennent possibles. Goût de l'extrême ou quête d'authenticité, quel que soit le but du périple, le voyageur est sûr d'être comblé.

Ce pays n'est-il pas celui des chercheurs d'or et des montreurs d'ours, qui voyageaient jusqu'aux Amériques ? Celui des bergers, des forgerons, des mineurs et des tisserands, qui ont fait la fortune des villages ? Celui des contrebandiers et des résistants ? La vie dans les montagnes forge le caractère. L'Ariège en tire une forte identité, riche et vivante, pénétrée d'un profond désir d'indépendance.
Il faut remonter au Moyen-âge pour le cerner. Dans ce pays, on a plus d'une fois défié l'autorité, combattu l'intolérance, lutté contre les injustices. Les forêts se souviennent encore de l'étrange Guerre des Demoiselles, qui a vu les montagnards, le visage noirci de charbon, vêtus de longues chemises blanches se révolter pour défendre leurs droits ancestraux sur la forêt. Loin de diviser, les conflits, les menaces, les insurrections ont fortifié avec le temps un esprit communautaire qui perdure encore. Ici, les Pyrénées n'ont jamais constitué une frontière. Avec ses cols largement tournés vers le sud, l'Ariège a toujours été un pays ouvert, une montagne de passage. Dès l'an mil, il y soufflait un esprit de liberté étonnant pour l'époque. C'est ici que protestants et cathares ont trouvé refuge sous la protection des comtes de Foix. La fréquentation de communautés juives des villes méridionales et les liens avec l'Espagne musulmane, avec les ports de la Méditerranée ont développé l'habitude de vivre avec l'autre. El donc la tolérance. Elle imprègne la générosité de l'accueil, la chaleur des contacts et une façon de vivre qui fait la différence. 

Pour tout savoir sur l’Ariège, je vous propose de cliquer sur le lien du ….ci-dessous :
Source :
http://www.ariegepyrenees.com/ 
Vous serez transcendé et y trouverez tous les renseignements utiles
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0

commentaires