Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 08:12

« L’Algérie, un pays attractif pour les investisseurs étrangers »

 




L’Algérie est redevenue un pays très attractif pour les investisseurs. Tel est le constat dressé par le ministre français de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, Jean Louis Borloo, dans un entretien accordé à l’APS.

Il en veut pour preuve l’augmentation des entreprises françaises implantées en Algérie qui aurait, selon lui, triplé depuis 2005 atteignant les 300 à fin 2007. M. Borloo, qui entame aujourd’hui une visite en Algérie, a souligné que l’Algérie « est en train d’écrire une nouvelle page de son histoire » qui se traduit par une « nette accélération » des flux d’investissements directs étrangers (IDE) depuis 1998. Pour étayer ses dires, il ne manquera pas de rappeler la notation de l’Algérie en A4 par l’assureur français des crédits à l’exportation (Coface) qui qualifie de « satisfaisant » le risque-pays algérien. Le ministre français signalera qu’en matière d’IDE, la France est le premier investisseur européen en Algérie. M. Borloo n’a pas tari d’éloges sur la compagnie nationale pétrolière Sonatrach. Cette dernière compte vendre directement une partie de son gaz aux particuliers sur le marché français profitant, comme le souligne M. Borloo, de « l’ouverture du marché européen de l’énergie à la concurrence qui a pour but d’offrir aux consommateurs la possibilité de choisir leur fournisseur de gaz naturel ». « Sonatrach est une très grande entreprise au savoir-faire reconnu qui dispose également de réserves considérables et peut donc proposer des prix très attractifs ». Sonatrach « a tout pour réussir sur le marché européen », a-t-il reconnu. Le haut responsable français a relevé, dans ce sillage, que « l’on soit un pays producteur ou consommateur de pétrole, nous sommes tous confrontés aux mêmes urgences : la raréfaction des ressources et le dérèglement climatique ». C’est pour cette raison, a-t-il poursuivi, que « nous avons, tous, les mêmes intérêts ». Pour lui, du fait d’une interdépendance, « les stratégies (des pays consommateurs et producteurs) convergent vers les mêmes buts : l’efficacité, l’économie d’énergie et la protection de l’environnement ». Les deux parties doivent se soucier, selon lui, des problèmes liés à l’environnement. S’exprimant sur le projet d’Union pour la Méditerranée (UPM) cher au président français, Nicolas Sarkozy, le ministre français a expliqué que cette initiative reprend l’essentiel de l’acquis du processus de Barcelone auquel « nous voulons donner une dimension supplémentaire ». Il a indiqué que le sommet de l’UPM prévu pour le 13 juillet 2008 à Paris sera l’occasion pour « les pays qui vont définir des projets concrets de coopération dont beaucoup sont liés au développement durable », telles les autoroutes de la mer et la dépollution de la Méditerranée. 

Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires