Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 23:18

Sonatrach et Fertiberia signent l’accord



L’accord d’association portant sur la réalisation en partenariat d’une unité de production d’ammoniac à Arzew a été paraphé, hier à Alger, entre Sonatrach et son partenaire espagnol Fertiberia, filiale du groupe Villar Mir.

Selon le vice-président de Sonatrach activité aval, Abdelhafid Feghouli, la mise sur pied de cette unité s’inscrit dans le cadre de la diversification du portefeuille d’activités de Sonatrach. C’est un investissement d’un milliard de dollars, appelé à dégager des bénéfices de l’ordre de 500 millions de dollars par an. Le financement de ce projet est assuré à 30% par des fonds propres, tandis que les 70% restants seront injectés grâce à des emprunts obligataires. Le complexe est composé d’un module pour la production d’ammoniac anhydre d’une capacité évaluée à 3300 tonnes par jour, soit 1,1 million de tonnes par an. Cette unité, avons-nous appris hier, sera alimentée en gaz naturel à hauteur de 1,1 milliard m3/an. « Sonatrach fournira le gaz à prix décrété. En contrepartie, elle (Sonatrach) encaissera des bénéfices en fonction du prix d’ammoniac pratiqué sur le marché international », explique-t-on également lors de la cérémonie de signature de ce même contrat, organisée dans les locaux de Sonatrach à Alger. Aucune explication de plus n’a été fournie à propos du prix du gaz naturel que fournira Sonatrach. Une chose est sûre, le prix serait minutieusement négocié car plusieurs investisseurs à travers le monde ont renoncé à des marchés similaires du fait des prix très élevés du gaz naturel. L’accord signé entre Sonatrach et Fertiberia prévoit la création de deux sociétés conjointes. L’une concerne la production (JVP), une société de droit algérien ayant pour objet social la réalisation et l’exploitation de la nouvelle unité de production d’ammoniac à Arzew, ainsi que la vente du produit fini sur le marché local et à la société conjointe de commercialisation. Cette société sera détenue à hauteur de 49% par Sonatrach et de 51% par le groupe espagnol Villar Mir. Une seconde société conjointe de commercialisation (JVC) offshore, aura pour objet social l’exportation du produit fini (ammoniac) sur le marché international. Elle est également détenue à 49% par Sonatrach et 51% par Villar Mir. Présent hier à la cérémonie de signature de l’accord, le président du groupe ibérique Villar Mir a fait comprendre que « l’Algérie est depuis toujours une priorité pour nos investissements ». Et d’ajouter : « Nos contrats avec nos partenaires algériens ont toujours été respectés ». Le président de Villar Mir, désormais la deuxième entreprise européenne du secteur des engrais grâce à ce contrat, a annoncé que la mise en service de l’unité est prévue pour 2011. Les effectifs sont estimés, se référant aux explications du président de Villar Mir, à 130 agents permanents qui sont exclusivement de nationalité algérienne. « Cette réalisation ainsi que d’autres projets en prévision sont appelés, à coup sûr, à soutenir le positionnement et la présence de Sonatrach sur le marché international », soutiendra encore le vice-président de Sonatrach activité Aval. M. Feghouli a précisé que Sonatrach « vise surtout une expertise avérée dans le domaine de la production et de la commercialisation de l’ammoniac ». Pour Fertiberia, l’objectif fixé à travers ce projet est lié essentiellement à la possibilité d’accès aux matières premières qui sont d’un prix très élevé sur les marchés internationaux.

Source El, Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
bonjour je suis pierre albanez j'anime une émission pied-noir tout les lundis de 9 H 10 à 11 H 00 vous pouvez écouter sur www.radiopluriel.framicalement pied-noir
Répondre
L
<br /> J'irai le consulter sans faute<br /> <br /> Amicalement PN également<br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />