Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 23:25

La France est restée la destination préférée des touristes en 2007


La France a accueilli en 2007 le nombre record de près de 82 millions de touristes et réussi du coup à conserver son rang de première destination mondiale, devant l'Espagne, mais elle va devoir faire face à une concurrence internationale accrue d'ici 2020.

La France a vu le nombre de ses visiteurs augmenter de 4%, selon les données publiées mercredi par le secrétariat d'Etat au Tourisme, alors que l'Espagne, son premier rival, a dû se contenter de 59,2 millions de touristes, en hausse de 1,7%.

Généralement accusé de publier des chiffres en trompe-l'oeil, dans la mesure où de nombreux touristes ne font que traverser l'Hexagone en se rendant dans le Sud, le gouvernement français a pris soin de préciser que son chiffre comprend 14 millions de touristes en transit.

Les 68 millions de touristes restants ont choisi la France comme destination principale, un "résultat net" qui "reste supérieur" à celui de l'Espagne, relève le secrétaire d'Etat au Tourisme, Hervé Novelli.

Si la France est toujours championne mondiale pour les arrivées de touristes internationaux, elle devrait rester au troisième rang en termes de recettes, derrière les Etats-Unis et l'Espagne.

Le montant des recettes touristiques de la France en 2007, pas encore publié, devrait se situer entre 38 et 39 milliards d'euros, selon les premières estimations, après 36,9 milliards en 2006.

L'Espagne, qui avait doublé la France dès 2002 sur le terrain des recettes, conserve une longueur d'avance, avec 49,9 milliards d'euros en 2007.

La France et l'Espagne restent cependant à la traîne par rapport à la forte progression du marché touristique mondial: l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a recensé 898 millions de voyageurs en 2007, en hausse de 6,1%.

En perte de vitesse face à l'émergence de nouvelles destinations touristiques, la France a vu sa part de marché passer de 11,3% en 2000 à 9,4% en 2006.

Et dès 2020, la France devrait céder sa place de première destination mondiale à la Chine, qui selon l'OMT, devrait alors accueillir 130 millions de visiteurs.

"Le gouvernement est décidé à soutenir" tous les efforts des professionnels du tourisme "pour que la France reste une destination d'exception, la favorite des voyageurs étrangers", a commenté mercredi M. Novelli.

Une des pistes avancées pour accroître les recettes du tourisme est la montée en gamme de l'offre hôtelière: "Le mot palace ne doit pas être un tabou. De plus en plus de touristes vont prendre un vol low-cost et choisir un hôtel de luxe", estime M. Novelli.

Réputée pour sa gastronomie, la richesse de son patrimoine culturel et la beauté de ses paysages, la France compte ainsi sur des touristes dotés d'un fort pouvoir d'achat, plutôt que de rivaliser avec des destinations réputées bon marché comme le Maroc, la Tunisie ou l'Egypte.

La France mise aussi sur l'afflux accru des visiteurs des pays émergents comme les Brésiliens, Russes, Indiens et Mexicains. Quant aux Chinois, ils devraient se faire plus rares cette année, sur fond de tensions dans les relations bilatérales.

Les touristes américains, dont le nombre a grimpé de 7% en 2007, devraient également être moins nombreux en 2008, la France devenant un pays trop cher en raison de l'euro fort.

Les premiers visiteurs de la France restent toutefois les Européens, surtout les Allemands, Britanniques et Belges, qui ont représenté 46% des arrivées en 2007.

Source l’Internaute

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires