Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 23:32

2.10 29 juillet - JeudiMusee de Cherchell

 

7h30 je me suis levé pour acheter croissants et gâteaux pour le petit déjeuner. 9h00 nous avons pris notre petit déjeuner et nous sommes rendus chez Rachid. Rachid, Pierre et Yanis sommes allés au marché ou nous avons pris le thé chez un ami à Rachid. Alain Anis et son cousin Rachid se sont joints à nous  Nous nous sommes rendus à 2 km à l’est de Cherchell (prés d’une station d’essence tenue par un cousin à lui) et nous avons fait des oursins. Un collègue à Rachid (Personne ne le connaissait 5mn plus tôt) a commencé à nous faire des oursins. Je n’avais ni palmes ni masque, ni sac…. juste ..et le couteau suisse. Muni de mes lunettes de piscine j’en fis tout de même quelques uns. Ils étaient bien pleins et nous nous sommes régalés. Le tout arrosé d’un petit vin blanc excellent…Cela faisait longtemps que je n‘en avait pas mangé autant. Après manger je suis retourné en faire un demi-sac car je savais que Chantal les aimait et c’eut été un crime que ne pas lui en ramener. Nous avions fait pas mal d’efforts et la fatigue des jours précédents s’accumulant, j’ai fait une sieste jusqu’à 4h30 de l’après midi. C’est une bonne chose car ce soir là une fête était organisée chez les Debbouche, en notre honneur. Tous les collègues ont été invités mais en plus de nombreux amis…Isma était au four et au moulin, Houria l’a bien secondée Rachid a mis la main à la pate enfin presque tout le monde s’y est mis….et ce malgré Isma qui ne voulait pas nous voir travailler…En fait, la fête débutait à 10h00 aussi avais je le temps d’aller faire un tour au port pour me baigner à la jetée nord…L’eau était si belle et la température si agréable que je suis parti au large pour m’y baigner plus d’une heure. Je me suis arrêté au niveau du camp militaire car il n’y avait plus personne et je ne voulais provoquer qui que ce soit. Je suis rentré et me suis arrêté chez Milou pour me doucher…cela était devenu une habitude. En rentrant Je rencontrai Alain et Chantal (entre autres). Alain venait de s’acheter urne magnifique djellaba…J’essayais de trouver la même, mais en vain …J’en achetais finalement une autre sans trop d’enthousiasme.. Rendus chez Rachid nous avons dîné…Il nous fallait tenir pour cette fête pendant laquelle nous remangerions certainement encore. Momo quant à lui était malade …certainement lui aussi un problème de transit comme la majeure partie des gens venant de France….Nous l’avons aidé à se soigner chacun allant de son médicament..Vers 1h00 du matin il allait déjà mieux.

Nous avons donc pris un dîner copieux comme d’habitude, dîner pendant lequel nous avons mangé de la Rechta ? (c’était délicieux)…Puis à 22h00 la fête a commencé. A tous les amis cités s’étaient jointes de nombreuses et belles Algériennes…mais qu’étaient devenus leurs époux (remarquez...on peut tout de même s‘en passer…..) Un petit orchestre s’est mis à jouer (un ‘synthé’, un batteur et un chanteur, Abdou un cousin à Isma, …Le tout était du meilleur goût et la fête battait son plein…De temps en temps Boualem s’est mis à chanter et Zorha s’est mise à battre du tambour. Les deux doublures étaient également parfaites. Comme les autres je me suis mis à ‘danser’ ou du moins me remuer (en cadence je l’espère). Comme je ne m’étais pas remué depuis longtemps…Je crois avoir dansé avec toutes les filles .Je ne sais si elles ont pris du plaisir mais moi j’ai pris un plaisir certain. Puis a eu lieu la séance du Henné ..Moi qui croyait que Isma allait me teindre les cheveux …Je fus un peu déçu.. mais telles sont les coutumes…Cela porte bonheur parait-il…Enfin ce fut la célébration de ‘anniversaire à Feriel …12 ans …elle ressemblait déjà à une jeune fille dont elle épousait d‘ailleurs toutes les formes…Rachid n‘aura pas de difficultés à marier sa fille…Un gâteau immense …et excellent nous était servi..Nous avons fait la fête jusqu’à 3h00 du matin puis nos sommes allés nous coucher chez Djamel, persuadés que nous ne revivrions pas un tel événement de si tôt. Arrivés chez Djamel nous n’étions pas au bout de nos peines, car La Mégane avait un problème d’alarme et ce n’est que vers 4 heures du matin que nous avons pu couper la batterie faute d’avoir réglé le problème d’alarme en lui-même et aller enfin nous coucher. Nous avons renvoyé le problème au lendemain car une si belle journée ne méritait pas une médiocre conclusion. Ce fut une journée mémorable. Cependant Chantal n’aura pas goûté les oursins que je lui avais péchés…Espérons que ce n’est que partie remise.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires