Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 00:12

Société. L'artere préféree des noctambules traverse une mauvaise passe, victime d'agressions, bagarres et même de racket. une vraie cour des miracles

 

Pierre Cohen : "Les violences rue Bayard ne sont pas de mon ressort"

Bayard n'est pas sans peur et sans reproche. L'artère toulousaine préférée des noctambules, adeptes du croissant au petit matin, à la boulangerie du bout de la rue, et du café steack à «l'Etincelle», traverse une mauvaise passe.

Selon Daniel Billard, président de l'association des commerçants Bayard-Avenir, qui regroupe 120 commerçants, professions libérales, artisans, entreprises et riverains, agressions et bagarres seraient le lot quotidien sur cet axe central qui relie l'hypercentre à la gare Matabiau. «Il y a même des bandes qui bloquent la rue côté gare au petit matin et rançonnent les noctambules qui se retrouvent dans le quartier, leur réclamant montres, argent, teléphones portables, tout» selon des commerçants de la rue qui mettent aussi en avant les nuisances, diurnes cette fois, de la «véritable cour des miracles installée place Schuman: le matin ils se partagent la ville en secteurs pour mendier, le soir ils se retrouvent avec leurs chiens et boivent force cannettes».

Quartier chaud, de tout temps, la rue Bayard a bien changé ces dernières années. Petits commerces de dégriffés ou de soldes, établissements de nuit à la mode, tels que M. Carnaval, Senso ou le Square, et stands d'alimentation à emporter ont prospéré.

«Cette rue vit 24 heures sur 24 et c'est plutôt bien, à condition que la sécurité soit assurée» explique Daniel Billard, lui-même victime d'une agression au cutter alors qu'il rentrait chez lui, rue Agathoise, dans la nuit de vendredi à samedi. «Ça va devenir le Far West si l'on ne fait rien, je l'ai dit au maire lors d'une réunion trois jours avant cette agression, poursuit le président, qui porte une belle estafilade genre Scarface à la joue gauche, la ville ne veut pas de caméras mais il faut une présence policière le jour et surtout la nuit pour remettre la confiance. Sinon nous prendrons des vigiles. Il faut peu de chose pour rendre la rue agréable. Une rue qui vaut de l'or». L'or de Toulouse, bien sûr.

 

Pierre Cohen va interpeller le Préfet

«J'ai demandé à Isabelle Hardy et à François Briançon, mes adjoints en charge de ces questions, de rencontrer le président de l'association des commerçants victime de cette agression» explique le maire de Toulouse.

Mais Pierre Cohen tient à remettre chaque chose à sa place: «Vous me parlez d'agressions, de racket, c'est de la délinquance, des délits, et ce n'est pas de la compétence municipale mais de celle de la police nationale. Je vais interpeller le préfet à ce sujet sur le rôle de la police pour maintenir la sécurité et lutter contre la délinquance quand des quartiers, comme celui-ci, en sont victimes. Il n'est pas question que la police municipale supplée la police nationale, je l'ai toujours dit. Par ailleurs, nous auront avec les commerçants une réflexion sur une meilleure occupation de l'espace public destinée à diminuer le risque d'agression. Il ne m'a pas semblé que nos prédecesseurs aient fortement avancé dans ce domaine» ajoute le maire, qui ne voit pas l'utilité d'installer des caméras de surveillance dans le secteur.

«Nous étudierons, dans lecadre du projet urbain concernant le centre ville, des solutions pour valoriser cette rue majeure, précise le premier magistrat de la Ville rose, quant aux SDF, nous souhaitons profiter de l'été pour mettre en place des dispositifs pour arrêter l'entonnoir que constitue notre ville en cette saisaon».

 

« Une rue chaude »

Rixes entre SDF, bagarres à la sortie des bars et des discothèques entre clients éméchés et petits trafics de shit… Voilà pour l'essentiel des interventions de la police rue Bayard. « C'est une rue chaude, jour et nuit », commente un policier municipal qui est intervenu à de nombreuses reprises, avec la police nationale, « pour séparer des bagarreurs à la sortie de discothèque. »

Les données statistiques de la sécurité publique sur cette artère passante restent stables. Selon le commissariat central, il y aurait même « une baisse » de la délinquance dans cette rue depuis le début de l'année. Avec ses commerces ouverts presque 24h/24, la présence par vagues de marginaux dont les campements poussent entre la gare et le canal du Midi et les établissements ouverts à la prostitution, la rue Bayard offre forcément un visage atypique. Une rue qui n'a jamais fait l'objet d'un plan de réaménagement urbain bien souvent utilisé dans les politiques de la ville pour lutter contre la montée de la délinquance.

 

Source La Dépeche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
La pétition n'est pas adressée uniquement à Pierre Cohen. J'ai bien conscience que ses moyens d'action sont limités. Le Préfet est le principal responsable de ce qui est en train de se passer. Les lois de La République ne sont plus respectées. Je pense également que Paris délaisse Toulouse car c'est désormais une ville de gauche en terre de gauche. Les moyens iront de préférence sur Marseille ou Bordeaux
Répondre
L
<br /> <br /> Salut Pinnochio,<br /> Oui je suis d’accord avec tout ce que tu dis ci-dessus…Je reste pour le moment spectateur attentif mais je ne désespère pas …..Toulouse imposera son dynamisme contre vents et marées…Et puis Paris<br /> ne restera pas indéfiniment de droite…..J’espère qu’un jour nous aurons un  jour une  constitution et un<br /> système électoral qui permettront à l’immense majorité des Français de travailler ensemble et non de s’opposer systématiquement…Que d’energie perdue… !!!!<br /> <br /> <br /> Je  te souhaite une bonne journée<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
P
J'interpèle également le Préfet:http://toulousoscopie.over-blog.com/article-24737213.htmlVous pouvez relayer ma pétition. Merci.
Répondre
L
<br /> <br /> Salut Pinocchio,<br /> <br /> <br /> Oui je souscris partiellement à votre propos…mais je n’oublie pas que notre ex ministre de l’intérieur a<br /> détruit en commençant par Toulouse à la police de proximité que la gauche avait mis du temps à mettre en place. Ce n’est pas en tapant systématiquement sur les individus qu’on les fait participer<br /> et que l’on en fait des citoyens …Ces gens là sont parmi nous et il faut faire au mieux….S’ils sont là c’est aussi parce que certains sont allés les chercher …Maintenant il faut assumer et faire<br /> dans le pragmatisme….J’ai une approche humaniste du sujet…Je comprends qu’il est difficile de faire coexister tout le monde mais ce n’est pas en jetant de l’huile sur le feu que l’on fera avancer<br /> le schmilblick…Oui il y a de l’insécurité à Toulouse…Je fais confiance à Pierre Cohen et à son équipe pour régler le problème…Il est si facile de dire c’est la faute de l’autre comme le dit<br /> souvent le Français…Donc je ne signerai pas la pétition à laquelle vous faites référence…Je fais toujours crédit aux équipes nouvelles quand bien même leur profil ne correspond pas à mes<br /> opinions…Parfois on est agréablement surpris.. !!!..Je préfère rester in libre penseur et militer à ma manière que d’être un godillot acoquiné à un parti …Je respecte toutefois tous ceux qui<br /> ont des idées et qui vont jusqu’au bout de leurs idées..<br /> <br /> <br /> A ce titre là je vous salue et vous fais part de ma plus sincère sympathie<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br /> <br />
C
Je me ballade sur votre blog car je suis toulousaine de coeur, de parents pieds-noirs (qui habitent depuis quelques années Toulouse) mais je vis aujourd'hui tres loin de la France (depuis juilet 2007). J'ai conservé ma maison à Saint-Simon mais je crois que je vais finir par la mettre en vente car les problemes de sécurité à Toulouse et le laisser aller des institutions ont eu raison de mon attachement à cette ville.Je ne trouve plus la douceur de vivre et la beauté que j'ai pu trouvé en arrivant il y a 20 ans.Mes enfants ont été agressés. J'ai été victime, comme beaucoup de mes voisins de home-jacking.Ici, lorsque je raconte cela, les gens ne me croient pas. Ils voient bien qu'il ya quelques soucis en Europe mais pas à ce point.On arrive meme à trouver normal que des voitures brulent chaque nuit.J'ai habité la près de la rue Bayard, il ya quelques années. C'était déjà une rue glauque et moche...
Répondre
L
<br /> Bonjour Caroline,<br /> <br /> Et oui cela se dégrade....Mais que voulez vous, Sarkozy alors ministre de l'intérieur est venu à Toulouse pour faire du repressif au lieu de faire du préventif mis sur pied par la précédente<br /> majorité....Alors on est parti pour le repressif<br /> ....Il y a un hic, il n'y a pas assez de places dans les prisons....alors on fait du repressif....oui mais que sur les cas graves.....On attend un mort pour réagir......et pendant ce temps là les<br /> délinquants peuvent agir en toute quiétude ....et emmerder la population...<br /> Voilà la politique sécuritaire de notre gouvernement....J'en sais quelque chose; j'habite Toulouse également......C'est dommage mais il nous faut réagir et faire de la prévention.<br /> <br /> L'usage de la carotte etdu bâton semble être une bonne formule et non pas l'usage limité du bâton , surtout lorsque le bâton est foireux.<br /> <br /> Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mon blog.<br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />