Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 07:59

Sarkozy et Kouchner soutiennent Alger



Le président français a vivement condamné les attentats terroristes.

Dans un message adressé au chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, le président français, Nicolas Sarkozy, a exprimé son soutien inconditionnel à l’Algérie dans la nouvelle tragédie qu’elle vient de vivre, déclarant qu’il «tient à assurer l’Algérie de la pleine solidarité de la France et de son soutien indéfectible dans sa lutte déterminée contre le terrorisme (...) adresse au Président Bouteflika, ainsi qu’aux familles algériennes et françaises des victimes, à leurs proches et au peuple algérien tout entier, ses plus sincères condoléances».
Le président français a vivement condamné les attentats terroristes. «Je condamne sans appel les violences barbares et aveugles dont le peuple algérien continue de souffrir», a-t-il dit soulignant qu’«un ingénieur français figure également parmi les victimes».
De son côté, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a appelé les ressortissants français à continuer de travailler en Algérie. «C’est un pays où nous devons travailler, c’est un pays où nous travaillons, où les rapports commerciaux, amicaux, sont évidemment très importants, et il faut les développer», a déclaré M.Kouchner sur la radio RTL.
Le ministre a indiqué que Paris n’a nullement l’intention de diffuser de nouvelles consignes de sécurité à ses ressortissants dans ce pays, ajoutant qu «’ il faut évidemment être prudent, il ne faut pas être seul, mais il n’y a pas de consigne particulière».
A ce sujet, M.Kouchner a ajouté que les pouvoirs algériens ne ménagent aucun effort quant à l’éradication de ce fléau, indiquant à cet effet que «quand on en parle aux responsables algériens, au Président (Abdelaziz) Bouteflika, ils sont déterminés à poursuivre, ils se battent contre ce qu’on l’on croit à chaque fois être le dernier attentat». En dépit des assurances de M.Kouchner, la société ciblée a rappelé en France les trois autres Français qui travaillent Algérie. «Nous venons de décider que les trois autres Français qui travaillaient sur le chantier prendraient aujourd’hui même l’avion pour Paris (...) Nous ferons avec eux le point de la situation et nous verrons si nous pourrons renvoyer du personnel français, pendant un certain temps, le chantier peut fonctionner sans personnel français», a déclaré Jean-Marie Sifre, directeur de la communication de l’entreprise. Par ailleurs, le parquet antiterroriste de Paris a ouvert lundi une enquête préliminaire après la mort de l’ingénieur français dans ces attentats.
Cette enquête, confiée à la Direction de la surveillance du territoire (DST, contre-espionnage), vise les chefs d’assassinats et d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Source l’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires