Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 23:25

Blida  - Un stade de 75.000 places sera construit



La ville des Roses pourra ainsi se prévaloir de posséder deux grands stades avec celui de Mustapha-Tchaker.

Une demande d’inscription d’un projet de stade de 75.000 places, répondant aux normes internationales pour accueillir les grandes compétitions, a été présentée au ministre de la Jeunesse et des Sports, a annoncé le DJS.
Intervenant dans une conférence-débat consacrée au secteur de la jeunesse et des sports dans la wilaya de Blida, tenue lundi au siège de la wilaya, M.Mellah qui est à la tête de ce secteur depuis plus de six ans, a défendu ce projet en soutenant que plusieurs paramètres ont poussé à sa conception et son montage. Cette structure sera installée à la périphérie de la ville de Boufarik pour être proche à la fois du chef-lieu de wilaya et de la capitale, en jouxtant l’autoroute. Ainsi, il répondra tant aux besoins sans cesse grandissants du club-phare de la wilaya que de ceux de la capitale, en plus de ceux de l’équipe nationale. Le stade Tchaker a montré ses limites avec ses 40.000 places comme cela a été le cas lors des deux derniers matchs de la finale de la Ligue des clubs champions arabe et du match Algérie-Libéria. Il y avait plus de monde à l’extérieur du stade que dans les gradins. Les responsables locaux s’estiment heureux que tout se soit déroulé sans dégâts.
A ce propos, M.Mellah félicite les supporters et le public de Blida pour leur esprit sportif et convivial. Les quelques incidents survenus dont l’arrêt du tableau électronique ou le désordre constaté dans l’organisation, sont à mettre sur le compte du manque d’expérience pour la tenue des grands rendez-vous et de l’exiguïté des lieux. Pour le prochain rendez-vous, le DJS compte installer un écran géant afin de permettre aux supporters qui n’ont pu accéder au stade de suivre le match en direct. Parmi les autres facteurs qui militent en faveur de ce projet notable, il y a la disponibilité de l’espace réservé lequel, avec ses 13 ha, offre de quoi installer toutes les commodités nécessaires. En présentant tous ces arguments, le DJS se dit confiant que son projet puisse aboutir et devenir une réalité dans les cinq prochaines années. Mellah a, par ailleurs, annoncé la tenue de l’opération de renouvellement des structures des associations sportives à partir de cette semaine.
Pour l’USM Blida, le club-phare de la Mitidja, il a souhaité que le président actuel puisse continuer sa mission pour assurer sa relance. Il se dit également prêt à aider les autres sections en dehors du football soit collectives soit en individuel et qui ont donné au sport à Blida des satisfactions, notamment le basket, le cyclisme, la gymnastique et le judo.
Le développement du sport de proximité est aussi visé. Plus de 100 milliards de centimes ont été consacrés au secteur de la jeunesse et des sports ces quatre dernières années.

 

Source l’Expression

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires