Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 11:45
Intempéries. Les pompiers ont effectué près de 30 interventions en lien avec la montée des eaux. Il n'y a pas de blessé à déplorer.



Une trentaine d'interventions, la plupart sur le pays d'Olmes. Après les violentes pluies de mercredi soir, c'est le constat qui était effectué, hier, au centre opérationnel départemental d'incendie et de secours. Entre 30 et 50 millimètres d'eau sont tombés sur ce secteur en moins de douze heures. Les secours sont donc principalement intervenus pour des épuisements d'eau dans des maisons où les caves, jardins ou garages avaient été inondés. Pas de victime à déplorer ni de relogement à effectuer.

Bélesta, Lavelanet et l'Aiguillon figurent au rang des communes les plus touchées.

Dans le reste du département, notamment dans le Couserans et la basse Ariège, très peu de dégâts ont été signalés malgré de fortes pluies. L'orage et la foudre n'ont pas occasionné d'intervention particulière de la part des secours.

Le point sur les événements.

Lavelanet. Les secteurs de Raissac, de Cambière et du Gabre ont été particulièrement touchés. Cinq à six maisons ont été inondées avec de l'eau dans les jardins et les caves. Le cimetière de Cambière a connu un sinistre et quelques tombes se sont retrouvées sous les eaux. Mais selon le centre de secours, l'eau n'a pas trop stagné et les situations se sont arrangées. Cependant, beaucoup de chemin ont été très endommagés et des fossés bouchés. Des travaux sont à prévoir.

Bélesta, Fougax-et-Barrineuf. Le centre de secours a effectué neuf interventions sur le secteur. L'Hers est sorti de son lit et certains hameaux, comme «Le Prince» ou «Lespine» à Fougax, ont été particulièrement touchés. « La situation est assez critique ici. Les murs de soutien se sont effondrés. Le ruisseau est monté de quatre ou cinq mètres, son lit a changé de place, des arbres ont été déracinés et l'eau a charrié des tonnes de rochers et de branches », témoigne M. Marquis, propriétaire du moulin de Lespine. « Le bief du moulin est rempli de gravats, de sable et de vase, on avait 10 à 20 cm d'eau dans la maison. Mon père m'avait raconté les inondations de 1927, j'avais l'impression d'y être mercredi soir. », poursuit-il.

Les pompiers sont également intervenus à Bélesta, hier dans la journée, auprès d'une personne âgée habitant dans sa résidence secondaire et dont l'accès avait été rendu difficile par la montée des eaux. L'homme a choisi de ne pas quitter sa résidence.

L'Aiguillon. Le Mède aussi est sorti de son lit, et a complètement recouvert la route du Coumenges. Celle menant à La Bastide-sur-l'Hers a été coupée à hauteur de la carrière et de l'Angélus dans la soirée de mercredi. La situation est redevenue normale dans la journée d'hier, même si la terre et le sable jonchaient encore le macadam. Dans L'Aiguillon, l'eau est également passée par-dessus le pont. Le quartier du Couli était sous les eaux mais il n'y a pas eu de dégâts dans les maisons d'habitations.

 

Point météo - Le week-end devrait être clément

Météo-France a signalé que le département était repassé en vigilance verte et qu'il n'y avait pas de menace orageuse pour le week-end. Les pluies devraient se poursuivre de façon éparse. Les prévisions laissent penser que de nouveaux orages pourraient arriver lundi soir.

Concernant les fortes pluies orageuses d'hier soir, les craintes se portaient plutôt vers la vallée de l'Arize. Mais celle-ci a été épargnée. Les quantités de pluie reçues dans le secteur « n'ont rien d'exceptionnel mais sont arrivées à une période où il y avait déjà beaucoup d'eau dans les sols », explique-t-on à Météo-France Saint-Girons.

 

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
j'ai découvert ton blog chez Jacqueline.... moi je suis d' Oran, j'en suis partie en 1962, et je vis à Toulouse... je vais donc découvrir ton blog.. à bientôt
Répondre
L
<br /> Salut Loula,<br /> <br /> Je te remercie pour l'intérêt que tu portes à mon blog.....Je suis passé à Oran il y a peu de temps cette année après y être retourné en septembre 2005...J'y ai pris des tas de photos<br /> Ma famile maternelle était plus précisemment d'Arzew<br /> Tu as peut être connu le car Angelotti....Ils faisaient entr'autres la liaison Arzew Oran<br /> <br /> N'hésite pas à me recontacter pour plus d'information<br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />