Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 23:00

Une connexion plus lente que prévu?

 

 

Sur le papier, votre abonnement à Internet doit vous permettre de surfer à 18 ou 20 Mbps. En pratique, les téléchargements ne dépassent pas un débit de quelques centaines de kilo-octets par seconde. Votre fournisseur d'accès vous a-t-il trompé ?

-Pour définir le débit d'une connexion à Internet, les fournisseurs d'accès calculent la quantité de données qui sont transmises à votre ordinateur. En fait, ils retiennent les plus petites unités élémentaires, les bits, qui ne peuvent représenter que 0 ou 1. Il faut 8 bits pour former un octet, une information binaire que l'ordinateur peut interpréter. Donc, pour un débit de 20 Mbps, vous recevez 2,5 mégaoctets par seconde.

-Les données transmises par le fournisseur d'accès doivent être converties par votre box ADSL ou votre modem câble dans un format compatible avec votre ordinateur. Cette opération fait perdre environ 20 % du débit initial. *Ainsi, pour une vitesse de transfert de 20 Mbps, l'ordinateur n'obtiendra qu'un débit de 16,6 Mbps *(soit environ 2 méga*octets par seconde).

-Le débit annoncé est toujours celui qui correspond au transfert de données entre le répartiteur du fournisseur d'accès et votre ordinateur, ce qu'on appelle le débit descendant. Il ne tient pas compte de la vitesse de transmission entre votre ordinateur et les serveurs d'Internet, c'est-à-dire le débit ascendant, lequel est toujours moins élevé.

-Il faut savoir aussi que le débit annoncé par les fournisseurs d'accès est le débit maximum théorique. Selon la distance entre votre domicile et le répartiteur de l'opérateur, et selon la qualité de votre ligne, ce débit peut facilement être divisé par deux. Le mode de connexion joue aussi : une box branchée sur un connecteur Ethernet donne de meilleurs résultats qu'un modem relié à l'ordinateur par USB. Ce dernier sollicitera en effet davantage le processeur de l'ordinateur et ses performances diminueront en fonction du nombre de périphériques reliés en USB.

Dernier point : si votre ordinateur se connecte à Internet par liaison Wi-Fi ou par adaptateur CPL, la vitesse de transfert de données correspond forcément au débit maximum de ce relais. En Wi-Fi, la norme 802,11 g permet d'obtenir un débit de 30 Mbps, mais la norme 802,11 b est cinq fois moins rapide. En plus, le débit diminue en fonction de la distance entre l'ordinateur et la borne auquel il faut ajouter le cryptage, qui a tendance à ralentir la liaison, et la transmission, qui peut être perturbée par des obstacles (murs, planchers, etc.) et par d'autres appareils électroniques ou électroménagers (fours à micro-ondes, souris sans fil, etc.).

Source Le Figaro

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
et quand on est avec un abonnement a 56kbits, on est content... on va pas se plaindre, on a un acces internet...
Répondre
L
<br /> <br /> <br /> Chère Lauryle, <br /> <br /> Je ne sais que vous dire<br /> Chez moi dans l'ariège profonde j'ai 1,5 méga.....et la fibre optique est à venir<br /> Mais dans quel departement vivez vous donc?<br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />