Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 23:17

Régate Marseille-Alger Cup 2008
L’autre façon de communiquer


A travers cette régate, les organisateurs veulent donner un autre sens aux relations qui lient les deux grandes métropoles de la Méditerranée.

Une nouvelle liaison se noue entre Alger et Marseille. La mer ne sera plus un handicap, mais plutôt un trait d’union. C’est dans cet esprit que s’inscrit la régate Marseille-Alger Cup 2008. Cette course au large, trace un sillage entre les deux métropoles qui se ressemblent. Première du genre, cette édition veut durer dans le temps. Les concurrents de Marseille-Alger 2008 s’affronteront sur deux parcours distincts. L’un, sur une distance de 1000 miles en double avec une escale à Alger pour les voiliers de la classe mini (monocoque de 6,50m) et l’autre de 410 miles en double ou en équipage pour une descente simple pour les voiliers monocoques de 10 à 15m. Du 29 juin au 10 juillet, le Bassin méditerranéen sera le lieu de la fiesta. Des voiliers de différentes nationalités s’élanceront à destination d’Alger. Une quarantaine de bateaux à voiles prendront en effet leur départ du célèbre Vieux Port de Marseille pour arriver le 2 juillet à Sidi Fredj d’où ils repartiront trois jours plus tard pour regagner la cité phocéenne, le 9 du même mois.
Organisé par l’association Méditerranée et Régate (Amer) en collaboration avec l’agence Méditerranée Europe Voyage et parrainé par le ministère du Tourisme, cet événement promet un spectacle inédit. Le public algérois en particulier, avec ses fans du sport nautique, aura l’opportunité d’assister en live à la compétition.
Des voiliers aux couleurs chatoyantes viendront remplacer les navires de marchandises pour égayer la rade d’Alger. Avec la régate, les organisateurs veulent enrichir les relations qui lient les deux grandes métropoles de la Méditerranée. Villes cousines des deux rives de la Méditerranée par les pans imbriqués de leur histoire, leur topographie et leur architecture, ses échanges humains, culturels et économiques, la Marseille- Alger Cup a l’ambition d’illustrer et de mettre en valeur cette dimension globale.
«Cette idée insolite, nous avons voulu la concrétiser en une véritable course au large. Une course importante pour le Bassin méditerranéen et plus particulièrement pour Marseille et pour Alger. Ces deux villes au symbolisme fort rêvent en secret à quelque chose de nouveau», a déclaré le président de l’association Amer, M.Jean-Pierre Averty. Pour lui, «c’est une course qui relie les différences, une course qui permet d’enrichir les échanges et favorise la circulation des mots et des idées. En mettant en avant les qualités humaines, le sens marin, la solidarité et la convivialité».
La réussite de cette régate ouvrira la voie aux deux villes pour se donner rendez-vous tous les deux ans.

Source l’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires