Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 07:21

Les Ministres de l’économie des deux rives en conclave à Marseille
Un mini-sommet pour l’UPM

Après les officiels, plus de 3000 opérateurs économiques prendront le relais aujourd’hui dans le cadre de la rencontre «Med Business Days» qui se déroule à Marseille.

 

L’Europe et la Méditerranée sont en tête à tête. La septième Conférence des ministres du Commerce des pays de l’Euromed s’est tenue hier au Palais de la Bourse à Marseille. Au total, 27 ministres de l’Union européenne, et treize représentants des pays méditerranéens partenaires, dont l’Algérie, se sont réunis non-stop. Objectif, tenter de mettre sur rails les mécanismes indispensables à même d’ouvrir la voie au projet de l’Union pour la Méditerranée (UPM). Tous les grands dossiers économiques sont remis sur le tapis. Les ministres ont passé en revue le bilan de l’intégration économique de la zone et l’état des négociations commerciales en cours. Sur ce plan, les négociations de libéralisation des échanges industriels entre l’UE et les partenaires méditerranéens sont pratiquement conclues. Ce processus devait être mis en oeuvre à l’issue de la rencontre d’hier. Les discussions se sont focalisées sur quatre axes. Il s’agit entre autres de l’approfondissement de la libéralisation des échanges agricoles, les secteurs de services et du droit d’établissement, le mécanisme de règlement des différends en matière commerciale et l’intégration régionale par la libéralisation des échanges «Sud-Sud». Les ministres de la région ont également débattu sur les réflexions engagées par la Commission concernant la préparation d’une «feuille de route» sur l’avenir du projet d’intégration économique en Méditerranée, d’ici 2010 et au-delà. Afin de booster les relations entre les deux rives, la France a pris l’initiative d’associer le secteur privé. La conférence ministérielle sera suivie par la rencontre «Med Business Days» organisée par Business Europe en partenariat avec le Medef et l’Union méditerranéenne des confédérations d’entreprises (Umce), qui se déroulera aujourd’hui et demain à Marseille avec pour thème «L’entreprise, moteur de la Méditerranée». Plus de 3000 entrepreneurs issus de l’Union européenne et de la Méditerranée participeront à ce sommet. La partie algérienne sera représentée par le ministre de l’Industrie et de la Promotions des investissements. Quelque 100 chefs d’entreprises algériens conduits par le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), Réda Hamiani, prendront part à ce sommet. Ce sommet a un double objectif.
Le premier est de faire entendre la voix du monde des affaires et de promouvoir en second lieu la coopération et rapprocher les économiques de la région pour relever les défis de la mondialisation. Une déclaration commune sur l’intégration économique et la compétitivité de la région euro-méditerranéenne sera adoptée par les acteurs économiques. Les travaux et conclusions de la conférence contribueront à préparer les travaux des chefs d’Etat et de gouvernement invités par le président de la République Nicolas Sarkozy au Sommet de l’Union pour la Méditerranée prévu le 13 juillet à Paris. Il y a lieu de signaler que c’est la première fois qu’une session sera ouverte à cinq grands témoins euro-méditerranéens du monde des affaires au niveau d’une telle conférence.
Les opérateurs économiques feront part aux ministres de leur expérience, de leur vision de l’avenir de la Méditerranée et de leurs attentes. Cette volonté d’associer le secteur privé dans le processus Euromed se traduit aussi par l’implication de la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille dans la conférence ministérielle.
Lancé en 1995, le Partenariat euro-méditerranéen a pour ambition, dans sa dimension économique, d’instaurer avec les pays du Sud une zone de libre-échange régionale à l’horizon 2010. La France qui a pris les rênes de la présidence de l’Union européenne, tente, à travers cette conférence, de baliser la voie du Sommet de l’Union pour la Méditerranée.

 

Source l’Expression

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires