Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 05:58

Deux contrats signés en matière d'électricité : Le courant passe entre l'Algérie et le Maroc

 


La coopération énergétique entre l'Algérie et le Maroc vient de franchir un nouveau palier avec la signature, avant-hier à Alger, de deux contrats de transit et d'échange d'énergie électrique entre Sonelgaz et l'Office national de l'électricité du Maroc (ONE).

Les documents officialisant cette nouvelle coopération ont été paraphés, en marge de la 8ème session du Conseil maghrébin des ministres de l'Energie et des Mines, par le PDG de Sonelgaz, Noureddine Bouterfa, et le directeur général de l'ONE, Younès Maamar, en présence de M. Chakib Khelil, ministre de l'Energie et des Mines et son homologue marocaine, Mme Amina Benkhadra.

Le premier accord porte en fait sur le transit d'énergie électrique algérienne vers l'Espagne via le réseau marocain, à travers l'établissement d'une interconnexion de 400 KW entre l'Algérie et le Maroc, dont la mise en service est prévue dès novembre prochain. Cette nouvelle interconnexion viendra ainsi renforcer les deux déjà existantes, permettant du coup l'acheminement de grandes quantités d'énergie dans les deux sens. Cette troisième interconnexion, a expliqué M. Bouterfa, devra permettre à l'Algérie d'exporter jusqu'à 1.000 MW de puissance électrique vers le Maroc et l'Espagne, avec comme option la possibilité d'importer, en cas de besoin, jusqu'à 700 MW. Elle devra aussi et surtout assurer à Sonelgaz une ouverture vers l'Europe et impulser une nouvelle dynamique à l'entreprise algérienne en lui donnant l'opportunité d'exporter son excédent d'énergie électrique et en même temps participer à la création d'un marché euro-maghrébin de l'électricité. Quant au second contrat, il porte sur l'échange mutuel de l'énergie électrique entre Sonelgaz et l'ONE. Selon les précisions de M. Bouterfa, ces échanges peuvent être programmés dans l'objectif de se secourir mutuellement en cas d'aléas dans l'un des deux réseaux et à la demande de l'une ou de l'autre des parties. Si l'un des deux pays venait à manquer d'électricité en cas de canicule, d'arrêt de centrale ou d'un problème technique, l'autre pays l'aiderait à compenser les pertes de courant, explique-t-on.

L'objectif d'un Maghreb interconnecté, rappelle-t-on, est de créer un véritable marché maghrébin d'électricité et développer des accords commerciaux à plus long terme vers l'Europe. A ce propos, Khelil a indiqué que les interconnexions électriques entre les pays du Maghreb devraient s'achever d'ici deux ans, en ajoutant que la Libye est en voie de rejoindre l'Algérie, la Tunisie et le Maroc dans ce projet. Pour l'instant, l'interconnexion au Maghreb se limite à l'Algérie, au Maroc et à la Tunisie. Pour sa part, Mme Benkhadra a souligné que ces deux accords conclus vont renforcer les échanges de secours entre les deux pays et également assurer l'acheminement de l'électricité vers l'Espagne. La ministre a précisé que ces interconnexions contribueraient au renforcement des relations commerciales et économiques entre l'Algérie et le Maroc. A noter enfin qu'à l'issue des travaux de cette 8e session du Conseil maghrébin des ministres de l'Energie et des Mines, les pays participants ont, dans un communiqué commun, appelé au renforcement de la coopération dans le domaine de l'énergie et des mines. Ce communiqué souligne la nécessité d'oeuvrer à la création d'un marché maghrébin ouvert et compétitif et de promouvoir la coopération dans le domaine des énergies renouvelables, tout en veillant à la préservation de l'énergie, à l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques et à l'échange de produits pétroliers entre les pays de l'Union.

Source le Quotidien d’Oran

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires