Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 00:12

 Mardi 16 Septembre 2003 - Auch - Montesquiou
Départ 7h35 Arrivée 18h30     28 km / 125 km

Est ce que l'on gagne en qualité de vie en fuyant systématiquement les grands centres?, Je n'en suis pas sur.

Photo de votre Serviteur à Montesquiou

Lever 6h00 (Je n'ai pas dormi plus de 5heures, enfin cela devrait aller). J'effectuais une opération pansements avant de démarrer. Départ 7h20. Mr Mélaut nous conduisait jusqu'au GR qui ne passait pas bien loin. La vision de  la chaîne des Pyrénées offrait un magnifique spectacle. Nous avons pris le chemin, Pierre et moi,  et nous sommes arrêtés à 9h20 pour déjeuner. J'en profitais pour faire quelques étirements. Ensuite Pierre est parti devant. Je rejoignais mon collègue (qui marchait plus vite que moi... Aie les pieds!....) Il s'apprêtait à faire demi-tour pour chercher un chapeau qu'il avait perdu sur le chemin. Voilà quelque chose que je ne ferais jamais...Faire demi-tour! il faudrait vraiment une catastrophe (D'ailleurs plus tard, je perdais mon chapeau. J'en achetais un autre, 3 euros). Heureusement pour Pierre, j'étais derrière et j'avais récupéré son couvre-chef. Il en était assez satisfait (il a ainsi économisé 10 km). Nous voilà repartis tous deux et Pierre et moi.  Pierre courrait comme un cabri. Pourtant il était de quatre ans mon aîné, mais il marchait 10 à 15 % plus vite que moi; il est vrai qu'il s'arrêtait plus souvent. Le soir il était tout de même devant moi. Je me suis trompé 2 fois, une première fois à proximité d'un château en cours de rénovation,  j'ai fait 1.5 km de rab. .Il a fallu faire demi tour; l'autre 5 km avant Montesquiou; je me croyais égaré (plus de signalisation). J'ai voulu rejoindre la route qui en fait devenait de plus en plus étroite. Il m'a fallu faire demi tour pour retrouver le GR. La fin de l'étape a été particulièrement chaude et pénible (moins que la veille toutefois). Nous prenions ensuite la route jusqu'à L'Isle de Noé puis le GR jusqu'à Montesquiou. La journée avait été très chaude, la température avoisinait souvent les 36° l'après midi. Alors que je demandais mon chemin je rencontrais souvent des Britanniques. Ils semblaient avoir envahi le Gers. 

Une bonne adresse à Montesquiou:

Mr Denelin 05 62 70 97 43 Site www.montesquiou.info

C'était des gens très brillants, qui avaient fuit la ville. Mais ils passaient leur vie chacun devant un écran pour alimenter le site Internet de la cité au travers d'une connexion 56K. Bon courage, et vivement l'ADSL dans le Gers
Maison à colombages si typique du Gers

 Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires