Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 23:32

TOYOTA suspend la production de ses gros 4X4, succés sans précédant pour la Prius

 

Le constructeur japonais Toyota va monter son modèle hybride vedette Prius aux Etats-Unis pour répondre à l'engouement des Américains pour les voitures économes en carburant, et parallèlement freiner la production de ses gros 4x4 énergivores Tundra et Sequoia.

La Prius sera fabriquée fin 2010 dans une usine qui est pour l'instant en construction à Blue Springs (Mississipi, sud). Elle deviendra le second modèle hybride de Toyota de fabrication américaine, avec la Camry Hybrid.
La Prius, leader incontesté du marché des voitures fonctionnant à la fois à l'essence et à l'électricité, a déjà été vendue à plus d'un million d'exemplaires, principalement au Japon et aux Etats-Unis.

Sur le marché américain, la Prius s'arrache actuellement, ne restant pas plus de quatre jours chez les concessionnaires, mais ses ventes sont freinées par des problèmes de capacités chez le constructeur. Ses propriétaires la considèrent comme une prise de position publique pour l'environnement et un défi à la hausse de l'essence.

Lancée au Japon en 1997, puis dans le reste du monde en 2000, la Prius était initialement fabriquée uniquement au Japon. Depuis 2005, elle est aussi produite dans l'usine de Changchun, en Chine.

Une Prius neuve peut rouler sur la base de 4,9 litres d'essence aux 100 kilomètres, alors qu'un gros 4x4 engloutit jusqu'à 18 litres aux 100 km.
En dépit d'un prix de vente élevé, de l'ordre de 21.000 dollars, les ventes de Prius aux Etats-Unis ont été dopées par les crédits d'impôts consentis aux véhicules économes. Certains Etats les autorisent même à rouler sur les voies prioritaires des autoroutes, en principe réservées aux voitures embarquant plus d'une personne.

Toyota a vendu 11.765 Prius en juin aux Etats-Unis, une baisse de 25% sur un an, faute d'une production suffisante, selon le groupe.

Témoin de la santé insolente de Toyota en Amérique du nord, le groupe continue à y construire des usines, alors que ses rivaux en ferment: outre celle qui produira la Prius, Toyota construit aussi une nouvelle usine dans l'Ontario, au Canada.

GM a lui annoncé le mois dernier qu'il allait fermer quatre usines de gros modèles 4x4 et prévu d'accroître sa production de véhicules moins gourmands en carburant.

Convaincus que l'essence va rester chère, les Américains ont brutalement changé d'optique sur la voiture, délaissant les gros 4x4 au profit des véhicules plus sobres.

Plus de la moitié sont désormais prêts à acheter un véhicule économe en carburant, selon un récent sondage.

Les hybrides ne représentent encore que 3% du marché américain, contre 2,6% il y a un an, mais leur part pourrait bondir si la production s'accroissait. D'autant que les trois-quart des Américains voient le gallon (3,78 litres) d'essence passer à 5 dollars au 1er septembre, contre 4 actuellement.

Par ailleurs Toyota a décidé de suspendre pour plusieurs mois (de août à novembre) la production de ses deux gros 4x4, le Tundra et le Sequoia. La fabrication du Tundra, jusqu'ici répartie dans deux usines, sera regroupée dans une seule usine à San Antonio (Texas) au printemps 2009, a précisé Toyota.

Toyota compte 13 usines aux Etats-Unis et 43.000 salariés.

Source AFP

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires