Recherche

Album photos

Voir tous les albums

Présentation

Archives

Images aléatoires

  • moliere nicolas mignard
  • anne-marie-carriere.jpg
  • france-algerie-copie-1
  • imagesCA82L3S9
  • photocompostelle-002.jpg
  • 2 Fete Vebre 23 juillet (95)

Si quelqu'un connait les coordonnées de Ghazil Abdelkader, l'un de mes lecteurs voudrait le contacter pour un partage d'expérience

Tipaza innove


C’est parce que l’Algérien en général n’a pas cette mentalité d’investisseur pour le long terme, que l’élevage de l’autruche dans la wilaya de Tipaza n’a pas pu atteindre la dimension souhaitée, en dépit de la présence à Chaïba, dans la daïra de Koléa, du pionnier dans l’élevage de l’autruche en Algérie, Ghazli Abdelkader, un ancien diplômé de l’Ecole polytechnique d’Alger.
  

En Algérie, l’autruche existait d’une manière naturelle jusqu’aux années 1970, avant de disparaître complètement. Celle qui, à l’heure actuelle, est exploitée en élevage en Algérie, avec son cou noir, provient en fait du métissage obtenu par les éleveurs sud-africains, à partir de 3 genres d’autruches. Depuis 1996, selon toujours notre interlocuteur et pionnier de l’élevage de l’autruche en Algérie, l’élevage industriel de l’autruche connaît une expansion particulière en Egypte, en Arabie Saoudite, en Tunisie et au Maroc.

Pour élever l’autruche, l’agriculteur devra d’abord aimer cette espèce de la famille des oiseaux coureurs et ensuite consentir des sacrifices énormes. Cet élevage s’apparente à celui de l’aviculture et s’articule sur 3 phases. La 1re concerne la ponte qui débute entre 2 et 3 ans. La femelle est mâture avant le mâle, jusqu’à 6 mois. La ponte moyenne est de 50 œufs par an. Ces œufs sont incubés, et les autruchons éclosent après une durée de 42 jours. La ponte en élevage peut durer jusqu’à 12 années. La seconde phase concerne l’élevage des futurs reproducteurs jusqu’à la ponte.

La 3e et dernière phase concerne l’abattage, qui varie entre 12 et 14 mois, suivant les conditions d’élevage. Il faut patienter pendant plus d’une année pour consommer la viande tendre, très recommandée, de l’autruche, de surcroît faible en cholestérol, et attendre plus de 2 ans pour la reproduction des œufs.A l’âge adulte, l’autruche atteint un poids qui varie entre 120 et 140 kg et mesure jusqu’à 2,5 m de hauteur.En Algérie, il n’y avait qu’un seul éleveur en 2000. Aujourd’hui, les petits éleveurs d’autruches se sont multipliés dans les différentes wilayas du pays, on peut citer Blida, Sétif, Oran, Batna, Boumerdès, Djelfa, Aïn Defla, Bouira, Ghardaïa, Khenchela, Jijel et Tiaret.

La consommation de la viande d’autruche se développe en Algérie. Le prix du kilogramme varie entre 1100 DA et 1200 DA. Son cuir est très demandé par les industries de transformation du cuir, notamment la maroquinerie, car il est d’une souplesse et d’une résistance remarquables. L’autruche donne environ 1,4 m2 de cuir. Une autruche fournit jusqu’à 800 g de plumes à l’abattage, à partir du 16e mois d’âge. La graisse et les yeux sont également d’autres matières qui sont utilisées à d’autres fins très demandées sur le marché international. La wilaya de Tipaza compte 4 éleveurs d’autruche. Notre interlocuteur, en plus de l’autruche, s’est lancé dans la reproduction du lapin, de la caille, du faisan et de la perdrix.

Source El Watan

Le Pèlerin

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés