Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 23:34

Les prix du pétrole vont dégringoler selon chakib khelil
Le baril chutera jusqu’à 70 dollars


Selon le ministre de l’Energie, ce scénario n’est plausible que si le dollar se renforce et la crise avec l’Iran résolue.

Après avoir atteint, le 11 juillet dernier, la barre historique des 147 dollars, les prix du baril du pétrole commencent à dégringoler. Selon le ministre de l’Energie et des Mines, président en exercice de l’Opep, Chakib Khelil, les prix du pétrole pourraient baisser à un niveau situé entre 70 et 80 dollars le baril. «Si le dollar se renforce et si la crise avec l’Iran est résolue, la tendance des prix du pétrole devrait aller vers 70-80 dollars», a déclaré M.Khelil, hier en marge d’une conférence sur la 4e édition de la Semaine de l’énergie en Algérie.
Les prix du pétrole ont terminé la semaine autour de 125 dollars le baril à Londres et à New York. Certains analystes s’accordent à dire que les cours de l’or noir ont baissé à cause, en partie, des stocks importants de pétrole que la Chine s’est constituée pour parer à une éventuelle pénurie pouvant survenir lors des Jeux olympiques, qui se dérouleront entre les 8 et 24 août prochains à Pékin. Vu son système d’alimentation électrique peu fiable, la Chine se montrera incontestablement plus gourmande que jamais en matière de consommation d’essence.
Ainsi, plusieurs infrastructures hôtelières, entreprises et autres commerces seront contraints de recourir à des groupes électrogènes pour suppléer une probable chute de tension électrique. Il faut savoir que la Chine, dont la consommation se situera entre 350 et 380 millions de tonnes dès 2010, est le deuxième plus gros consommateur mondial de pétrole, après les Etats-Unis.
Les analystes prévoient une production de 200.000.000 tonnes à l’horizon 2015. En dépit de cette situation, les analystes estiment que le Chine devrait rester fortement importatrice.
Une autre cause ayant conduit à la baisse des prix du pétrole citée par les analystes est relative à la modification des habitudes de consommation de l’or noir dans les pays occidentaux. Selon le président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky, «les chiffres provisoires du mois de juin montrent une chute énorme de la consommation de carburant en France, de 10% par rapport à juin 2007. Une tendance qui concerne aussi bien l’essence que le gazole». Toutefois, la situation est appelée à changer et les cours du pétrole se reverront à la hausse.
«Etant donné l’énorme chute des prix ces derniers jours, on évoque de plus en plus le fait que les prix du pétrole auraient atteint leur pic», estime Michael Davis, analyste de la maison de courtage Sucden, dans un entretien accordé à l’AFP. Cependant, les analystes estiment que plusieurs facteurs peuvent perturber l’offre comme la crise du nucléaire iranien et les tensions politiques au Nigeria. En ce sens, l’annonce, jeudi dernier, de Téhéran relative à une rupture de la coopération avec les experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea) qui enquêtent sur le programme présumé de fabrication d’armes nucléaires de l’Iran, est susceptible d’enflammer davantage les cours de l’or noir.
Au Nigeria, le Mend, le principal mouvement militant de la région du delta du Niger, aurait menacé les installations de la région. Le risque de se trouver à court de pétrole demeure encore élevé. Cet avis est partagé par les experts du Center for global energy studies (Cges) qui considèrent que le «monde a besoin de plus de pétrole à un prix qui rende son raffinage économiquement viable».
Selon les experts de l’Aiea, la demande pétrolière mondiale devrait continuer à augmenter dans les trois prochaines décennies. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), cette croissance pourrait être de 60% mais cette prévision est à mettre au conditionnel car il est difficile d’évaluer l’évolution des populations, des économies, des modes de vie, des technologies, voire les évolutions géopolitiques.

 

Source l’Expression

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires