Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 23:00

Emirates prend livraison de son premier A380, lettre d'intention pour 60 Airbus supplémentaires




la compagnie Emirates de Dubaï prenait livraison lundi à Hambourg du premier de ses 58 avions géants A380 d'Airbus, autre signe de la bonne santé du secteur du transport aérien dans la riche région du Golfe.

Profitant de cette occasion, le patron de la compagnie, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, a annoncé la signature d'une lettre d'intention pour 60 Airbus supplémentaires: 30 A330-300 et 30 A350.

Emirates, appartenant au gouvernement de Dubaï, est le plus gros client de l'A380. Elle sera la deuxième à l'exploiter commercialement après Singapor Airlines qui en a déjà quatre.

Le gros porteur d'Emirates sera affecté à partir du 1er août à une liaison directe Dubaï-New York, importante pour la stratégie de croissance de la compagnie.

"L'A380 est l'un des piliers essentiels (du développement futur) d'Emirates", a souligné dimanche cheikh Ahmed.

La compagnie à la croissance la plus rapide de la région a attendu longuement la livraison de son premier A380, dont le programme a connu plusieurs retards. Elle était supposée en disposer en octobre 2007.

Malgré ces retards, la compagnie a maintenu sa confiance dans le constructeur européen et augmenté ses commandes de 43 à 58 exemplaires.

En septembre 2007, le président d'Emirates Tim Clark avait dit souhaiter doubler les commandes qui étaient alors à 55 exemplaires, si ce n'était la capacité de l'aéroport de Dubaï pourtant le plus actif du Moyen-Orient.

Emirates, qui a une flotte de 113 avions, attend la construction d'un nouvel aéroport à Dubaï, qui doit devenir le plus grand au monde avec six pistes et une capacité annuelle de 120 millions de voyageurs.

L'émirat et sa compagnie sont à la pointe de l'industrie du transport aérien dans le Golfe, caractérisée par des politiques d'expansion agressives.

D'autres acteurs de la région, qui engrange d'importants revenus pétroliers, suivent la même voie contribuant au développement du secteur au Moyen-Orient alors que dans le reste du monde les compagnies aériennes souffrent du renchérissement du coût du kérosène.

Début juillet, Etihad Airways, la compagnie d'Abou Dhabi, a été la vedette du salon de Farnborough en Grande-Bretagne, avec une commande de 100 avions auprès d'Airbus et de Boeing , d'un montant de 20,4 milliards de dollars.

La commande inclut dix A380 et Etihad, qui a démarré il y a à peine cinq ans et a une flotte de 32 appareils, dit envisager des commandes supplémentaires de 105 appareils, des Airbus et des Boeing, pour 22,6 milliards de dollars.

FlyDubai, une future compagnie à bas prix, a commandé au même salon 54 Boeing 737 pour 4 milliards de dollars.

Qatar Airways se présente comme la compagnie ayant "la flotte la plus jeune et la plus moderne" et projette de la porter de 62 à 110 appareils en 2013 avec des commandes incluant cinq A380, 80 A350 et 30 Boeing 787 Dreamliners.

Parallèlement, la région est embarquée dans de nombreux projets aéroportuaires que justifie l'explosion du nombre de passagers.

L'aéroport de Dubaï a vu passer 18,4 millions de passagers au premier semestre 2008, soit 13,8% de plus qu'au premier semestre 2007. Il va ajouter un troisième terminal pour porter sa capacité annuelle à 60 millions.

Celui d'Abou Dhabi, plus petit, a enregistré pendant la même période 4,25 millions de passagers, soit un accroissement de 38%. Il est en train d'être agrandi pour accueillir 20 millions de passagers par an dès 2010.

L'aéroport de Doha au Qatar a vu défiler 10 millions de passagers en 2007 et un nouvel aéroport d'un coût de 9 milliards de dollars et d'une capacité de 24 millions de passagers par an doit être inauguré en 2010.

La compagnie à bas prix Air Arabia, basée à Charjah et lancée en 2003, vient de fêter son 10 millionième passager. Elle a transporté 1,6 million de passagers au premier semestre 2008, soit 33% de plus que sur la même période de 2007.

 

SourceYahoo finance

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires